Pari gagné pour l’e-Fan ! L’avion électrique d’Airbus est parvenu sans encombre à traverser la Manche ce vendredi 10 juillet.

Parti de Lydd, en Angleterre, le pilote français Didier Esteyne aura mis 37 minutes pour rejoindre Calais. Au total, l’avion électrique a parcouru 74 km, volant à une altitude moyenne de 1000 mètres et arrivant à destination avec 21 % d’énergie en réserve.

« C’est une étape importante et symbolique, 106 ans après la première traversée de la Manche en avion par Louis Blériot » souligne Jean Botti, le directeur technique d’Airbus. Avant de tenter la traversée de la Manche, l’e-Fan avait déjà passé une cinquantaine d’heures dans le ciel, réalisant une centaine de vol.

 Présenté pour la première fois au salon du Bourget, en 2013, l’e-Fan en est aujourd’hui à sa deuxième version. Long de de 6.67 mètres, il peut voler jusqu’à 200 km/h et dispose d’environ 1h15 d’autonomie.



Pour Airbus, cette traversée de la Manche vise à démontrer les performances de l’e-Fan et à préparer peu à peu sa commercialisation auprès des écoles de pilotage. Fabriqué à partir de fin 2017 sur le site de l’aéroport de Pau, l’e-Fan sera le premier avion électrique de série commercialisé par Airbus. En 2019, une version 4 places sera également proposée.