C'est une annonce en forme de demi-victoire pour les partisans de la diversité énergétique dont j'ai toujours fait partie : au 1er semestre 2013, la part des véhicules neufs alimentés au gazole a chuté de 5 points par rapport à l'an dernier. La fin d'un règne ?

Même s’il est encore trop tôt pour parler de victoire, cette évolution des chiffres de vente des voitures neuves est à considérer comme positive : moins de véhicule Diesel vendus neufs sur les 6 premiers mois de l’année 2013, c’est autant de gazole importé en moins que la France devra trouver demain sur le marché des carburants automobiles pour étancher sa soif de « toujours plus de gazole ». A la place, des véhicules essence et hybride essence, vont progressivement (ré)alimenter le marché de l’occasion : il en a grand besoin !

Une bonne nouvelle donc qui montre que sur le marché des petites citadines économes en carburant, il va désormais falloir compter sur l’hybride-essence et plus uniquement sur le Diesel !

Publicité


Publicité