En déplacement à Paris à l'occasion de la COP21, Elon Musk s’est prononcé en faveur de la mise en place d’une taxe carbone pour accélérer la sortie des énergies fossiles.

« Le cycle naturel du carbone a été déréglé à cause de la pollution engendrée pendant l’ère industrielle. Le nouvel objectif est de passer à une époque où les énergies renouvelables priment » a déclaré le PDG de Tesla lors de son déplacement à Paris, recommandant l’instauration des taxes carbone.

Pour Elon Musk, la mise en œuvre ne pourra cependant être que graduelle. « Il serait déraisonnable de s’attendre à ce que les entreprises pétrolières changent immédiatement, il y a trop d’infrastructures, trop d’inertie » a-t-il expliqué.

Une transition lente

Quoi qu’il en soit, Elon Musk estime que cette transition sera lente, « 15 à 20 ans au mieux », assurant que le délai pourrait passer à « 40 ou 50 ans » sans taxe carbone ou marché mondial du carbone pour accélérer les choses.

Publicité


« A Paris, je pense qu’il y aura des mouvements dans le bon sens, la question est de savoir de quelle ampleur » a ajouté l’entrepreneur. « Il faut envoyer un message aux négociateurs et aux politiques : quelque chose doit changer ! ».

Publicité