Le constructeur chinois de voitures électriques NIO va rappeler plus d’un quart des exemplaires vendus de son SUV ES8. En cause, un risque de surchauffe sur les batteries susceptible de conduire à une combustion spontanée.

Selon l’administration chinoise qui a officialisé ce rappel, 4803 véhicules produits entre le 2 avril et 19 octobre 2018 par la marque chinoise sont concernés. Cela représente plus d’un quart des quelque 17.500 exemplaires de l’ES8 vendus depuis son lancement. Un véritable coup dur pour cette startup concurrente de Tesla et de son Model X qui a lancé il y a quelques jours son second modèle, l’ES6.

D’après les autorités, les véhicules affectés auraient un problème de conception au niveau des modèles batteries. Un souci qui pourrait conduire à une surchauffe voire à un incendie dans les cas les plus graves. Dans le cadre de la procédure de rappel, le constructeur s’engage à remplacer les batteries gratuitement.

En Chine, trois incendies ont été déclarés au cours des derniers mois sur des voitures de Nio. Associés à d’autres incidents, dont survenu sur une Tesla dans un parking, ces événements ont conduit les autorités chinoises à sévir en imposant aux constructeurs la remise d’un rapport sur la sécurité de leurs véhicules.

Publicité


Publicité