BMW iX 2021 Vue technique batteries moteur

Pour équiper ses futures voitures électriques d’ici 2030, BMW fera appel à la technologie des batteries « à l’état solide ».

Aujourd’hui sans plateforme spécifique électrique, BMW prépare la génération « Nouvelle Classe » pour 2025 environ. Si l’on ne connaît pas la nature des véhicules l’utilisant, le constructeur donne des informations sur ses orientations dans le domaine des batteries. « Nous voulons accroître significativement la densité énergétique des cellules et réduire les coûts en matières premières ainsi que la durée de production », déclare Oliver Zipse, PDG de BMW, voulant « une véritable batterie verte ».

Pour l’heure, le constructeur n’a pas encore défini la chimie et le format de cellules qu’il compte utiliser. Seules certitudes, cette nouvelle batterie sera de type lithium-ion et de fabrication allemande. Elle rentre également dans l’un des deux projets d’intérêt commun européen (IPCEI) que BMW mène.

Les batteries solides pour 2030

Suite au lithium-ion, la génération suivante sera celle des batteries « à l’état solide ». Pour l’électrolyte des cellules, un matériau solide remplace le liquide à base d’ions, donc plus dense en énergie.



Pour 2030, BMW estime y gagner 50 % d’autonomie par rapport à la meilleure technologie actuelle. Avec l’exemple d’une BMW i4 à 600 km, on pourrait donc franchir la barrière des 900 km à volume égal. Bien qu’il faille attendre la fin de décennie pour un modèle de série, la marque bavaroise veut rapidement lancer un démonstrateur. Un modèle que le constructeur espère présenter « bien avant 2025 ».

BMW i4 2021 avant

Une BMW électrique approchant les 1 000 km par charge, possible pour 2030 ?