Le PDG Oliver Zipse et le patron BMW Finance avec les iX et i4 en 2021

La marque BMW a dévoilé sa nouvelle stratégie en matière de voitures électriques, visant 10 millions d’unités sur les routes en 2030.

Si BMW a présenté ses résultats et stratégies tous secteurs confondus ce mercredi, c’est l’électrique qui a dominé les annonces.

La première est de réitérer la volonté de lancer 13 modèles d’ici 2023. Dans ce lot, le groupe allemand inclut la nouvelle i4, des Mini et une compacte électrique. Cette dernière pourrait être une BMW i1 au gabarit de Série 1.

Une plateforme électrique « Nouvelle Classe »

À moyen terme, en 2025, une nouvelle plateforme électrique BMW arrivera. La base technique « Neue Klasse », ou « Nouvelle Classe », sera unique pour tous les modèles, « hautes performances M inclus ».



Elle aura également pour pilier « l’architecture logicielle » avec mises à jour à distance ultérieures (et options payantes), des cellules de batterie de nouvelle conception, ainsi que le développement durable « sur l’ensemble du cycle de vie ». Finalement, cela ressemble aux projets Audi Artemis et Volkswagen Trinity, mais étendu sur l’ensemble de la gamme.

BMW ne donne néanmoins aucun chiffre de coût, d’autonomie ou de temps de recharge.

10 millions de BMW électriques en 2030

Avec la seule i3, BMW a produit 200 000 véhicules électriques au 16 novembre 2020. D’ici 2025, le groupe envisage 2 millions d’unités sur les routes, et 10 millions en 2030. C’est le double de ce qu’il annonçait en septembre dernier.

Selon nos calculs, 680 000 BMW et Mini électriques seront produites par an en 2025, 1,5 million en 2028 et 2,5 millions en 2030. À cette échéance, la marque Mini deviendra 100 % électrique.

Quant à BMW, les thermiques vont rapidement disparaître au profit des hybrides rechargeables, avant de céder leur place à l’électrique. « De nombreuses catégories ne proposeront peut-être que des modèles électriques » précise le constructeur.

La BMW Série 1 2019

Une BMW i1 électrique pour 2023 ?