Le SUV de BMW à hydrogène

BMW a débuté les tests de ses groupes motopropulseurs fonctionnant à l’hydrogène. Le système à pile à combustible, qu’embarque actuellement un SUV X5, peut enfin rendre son premier verdict sur route.

Récemment, BMW s’est lancé dans l’électrification de ses véhicules avec le SUV électrique iNext et la berline « zéro émission » i4. Mais le constructeur, qui a pour ambition d’être présent sur le front des nouvelles technologies, développe actuellement un véhicule hydrogène.

Le projet BMW i Hydrogen NEXT se base sur un X5 auquel une pile à combustible et un groupe motopropulseur adaptés ont été ajoutés. Celui-ci vient de débuter des essais grandeur nature sur route.

BMW veut ainsi tester son SUV dans les conditions du quotidien sur les routes européennes. L’objectif est de vérifier l’efficacité du châssis qui accueille la pile à combustible et des systèmes électroniques spécifiques. La motorisation de 275 kW (374 chevaux) est elle aussi testée en conditions réelles.



Le programme d’essais porte notamment sur la mise au point du logiciel d’exploitation et de contrôle du groupe motopropulseur. BMW teste aussi les pièces cruciales que sont la pile à combustible, les deux réservoirs d’hydrogène de 700 bars, la batterie tampon et le système de commande du véhicule.

Pour les ingénieurs de la marque, ces conditions réelles dans le trafic permettent de valider plusieurs critères du véhicule. BMW veut mettre l’accent sur l’efficience, la sécurité, la fiabilité, l’agrément et le plaisir de conduite.

Le programme qui vient de débuter se concrétisera fin 2022 avec la présentation d’une petite série de SUV à hydrogène dérivés du BMW X5. Le fonctionnement de cette série ouvrira la voie à des modèles spécifiques à pile à combustible.

Le SUV BMW à hydrogène