Annoncée à la fin de l’année, la première voiture électrique d’Audi pourrait subir « des retards importants » en raison d’une modification logicielle et d’un conflit avec LG sur la fourniture des batteries.

Selon une information publiée ce dimanche par le quotidien allemand Bild, le lancement du SUV aux anneaux pourrait être repoussé de plusieurs mois en raison d’un problème lié à la partie logicielle du véhicule. Modifiée à la dernière minute par les ingénieurs d’Audi, celle-ci impose une nouvelle homologation du véhicule alors même que les livraisons étaient censées débuter dans les toutes prochaines semaines.

Outre cette modification logicielle, Audi serait également en conflit avec LG Chem, son fournisseur de batteries. Cherchant à profiter de la forte demande, le fabricant sud-coréen aurait décidé d’augmenter subitement ses prix d’environ 10 %. Résultat : la filiale premium de Volkswagen préférerait décaler la sortie de son véhicule pour mieux renégocier les conditions du contrat conclu avec LG Chem.

Révélé mi-septembre à San Francisco, l’Audi e-tron associe une motorisation de 300 kW à une batterie de 95 kWh autorisant quelque 400 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP. Selon les derniers chiffres communiqués par la presse allemande, le constructeur aurait reçu plus de 15.000 commandes. Reste maintenant à savoir la date à laquelle celles-ci commenceront à être livrées…

Audi e-tron : le SUV électrique prend du retard
3.6 (71.67%) 12 vote[s]