Unternehmen geben strategische Partnerschaft für Endkunden-Finanzierung des e.GO Life bekannt / Kunden können den e.GO Life ab sofort über die e.GO Financial Services finanzieren. Weiterer Text über ots und www.presseportal.de/nr/126464 / Die Verwendung dieses Bildes ist für redaktionelle Zwecke honorarfrei. Veröffentlichung bitte unter Quellenangabe: "obs/Copyright e.GO Mobile AG"

Aux portes de la faillite il y a quelques mois, la société e.Go Mobile reprend son souffle et annonce sa feuille de route pour les prochains mois.

Installée à Aix-la-Chapelle en Allemagne, la société e.Go Mobile a été l’une des premières victimes de la crise sanitaire. Alors sur la mauvaise pente dès les débuts du confinement, la marque a déposé une procédure de sauvegarde auprès du tribunal local. Toutefois, les choses pourraient largement s’améliorer dans les prochains mois.

Toujours optimiste au long de la procédure judiciaire, la société a toutefois reçu une nouvelle transfusion financière avec l’arrivée d’investisseurs. Voyant désormais le bout du tunnel, l’entreprise change désormais de nom et devient Next.e.Go Mobile SE.

Dans les faits, rien ne change ou presque. La nouvelle entité reprend les actifs d’exploitation ainsi que les installations de la précédente société. Si la réinscription en tant que constructeur automobile n’est pas encore finalisée (elle le sera au printemps 2021), la chaîne de production de la Life (désormais homologuée) peut reprendre.

Publicité


 

Deux nouveaux modèles présentés en janvier

Mais Next.e.Go Mobile ne se concentrera pas seulement sur sa petite citadine joufflue. La marque a déjà annoncé s’associer à un grand constructeur autour d’un accord sur la vente de crédit CO2, qui devrait générer une importante source de revenus.

Deux nouveaux modèles sont aussi dans les cartons. Si le constructeur n’a pas livré de plus amples informations à ce sujet, ils devraient toutefois présenter des ambitions internationales à travers l’Europe. Avec cet avenir prometteur qui se profile à l’horizon, Next.e.Go Mobile envisage ainsi une coentreprise qui prévoit la création d’un site de production en Grèce.

Publicité