Photo : Pixabay

Après Paris, une autre grande métropole européenne prépare l’interdiction totale de circulation pour les véhicules à essence et au diesel dès 2030. Cette résolution a été prise jeudi dernier par le conseil municipal d’Amsterdam.

Les véhicules à essence et au diesel seront interdits à Amsterdam à partir de 2030 « afin de purifier l’air de la ville », a décrété jeudi dernier le conseil de la capitale néerlandaise. Même les bateaux circulant sur les nombreux canaux de la ville seront concernés. « La pollution atmosphérique est une tueuse silencieuse et l’un des plus grands risques pour la santé à Amsterdam », déclare Sharon Dijksma, l’adjointe au maire en charge de la mobilité.

En dépit de l’usage intensif du vélo par de nombreux Néerlandais, les pics de pollution de l’air aux Pays-Bas dépassent régulièrement les niveaux maximums autorisés par les règles européennes en la matière, principalement en raison du trafic intense dans les grandes villes comme Amsterdam et Rotterdam. Selon le ministère néerlandais de la santé, les niveaux actuels des émissions de dioxyde d’azote et de particules fines sont à l’origine de maladies respiratoires, l’exposition chronique raccourcissant l’espérance de vie de plus d’un an.

L’objectif des autorités amstellodamoises est de remplacer d’ici la fin de la prochaine décennie, tous les véhicules à moteur thermique par des alternatives « propres », telles que les voitures électriques ou à hydrogène. « Le but n’est pas de pénaliser les automobilistes, d’ici là les voitures électriques seront moins chères que les autres et il y aura de plus en plus de véhicules électriques d’occasion bon marché » déclare un porte-parole de Sharon Dijksma. Pourtant, dès l’année prochaine les véhicules diesel mis sur le marché avant 2005 seront déjà bannis de la ville qui étendra progressivement au cours des années suivantes la gamme des véhicules interdits. Ainsi, à partir de 2022 les bus et cars de touristes à moteur diesel seront interdits et en 2025 ce sera le tour des camions, des utilitaires, des taxis et des bateaux de tourisme.

La ville indique qu’elle prévoira des subventions, des exonérations de taxes et des facilités de stationnement pour les véhicules propres afin d’inciter ses citoyens à adopter des comportements plus écologiques.

Amsterdam n’est certainement pas une pionnière en la matière. Comme on le sait, les véhicules à essence et au diesel seront également bannis de Paris en 2030. De Londres à Mexico et d’Auckland à Vancouver, des interdictions similaires ont été annoncées ces dernières années par les autorités locales. À partir de l’année prochaine, par exemple, le centre-ville d’Oxford sera zone interdite aux voitures à essence et diesel.

 

Amsterdam bannira les véhicules thermiques dès 2030
4.7 (94.44%) 18 votes