Un "sarcophage" utilisé pour transporter les batteries.

En visite à Varsovie vendredi 22 février 2019 pour évoquer, entre autres, les questions industrielles européennes, Bruno Le Maire a reçu l’engagement de la Pologne de participer au développement d’une filière de production de batteries pour véhicules électriques.

Le ministre français de l’Economie et des Finances avait auparavant plaidé cette cause devant son homologue polonais Teresa Czerwińska, ainsi que Jadwiga Emilewicz, ministre des Entreprises et de la Technologie, et Mateusz Morawiecki, président du Conseil des ministres.

Bruno Le Maire a dessiné le rôle particulier que la Pologne pourrait tenir dans l’alliance européenne : S’attacher au développement du recyclage des batteries pour lequel le territoire dispose « de l’expertise et des compétences très concrètes ».

Le nouveau partenaire devrait prochainement annoncer le montant de sa contribution, qui viendra s’ajouter au milliard dégagé par l’Allemagne et aux 700 millions d’euros récemment promis par Emmanuel Macron.

En attendant, la Pologne a déjà proposé de mettre en place une table ronde industrielle, animée par les 3 pays, afin de réunir les entreprises concernées et intéressées par le développement de cette filière.

D’autres territoires européens sont pressentis pour rejoindre l’alliance, en particulier l’Espagne, l’Italie et la Suède.

Airbus des batteries : La Pologne rejoint la France et l’Allemagne
4.9 (98.18%) 11 vote[s]