Officiellement, les bonus doivent baisser le 1er juillet. Mais la Macronie avait promis un prolongement des aides en cours.

Si vous voulez acheter une voiture électrique, faut-il se dépêcher ? Au moment où l’on écrit ces lignes, on répond oui, car une baisse des bonus écologiques est prévue pour le 1er juillet 2022. Sur les modèles neufs, toutes les aides doivent baisser de 1 000 €.

Le bonus maximal passerait ainsi de 6 000 à 5 000 € pour les personnes physiques visant un véhicule qui coûte jusqu’à 45 000 € (et de 4 000 à 3 000 € pour les personnes morales). De 45 000 à 60 000 €, le coup de pouce ne serait plus que de 1 000 €. Cette somme serait toujours accordée pour les modèles électriques d’occasion. En revanche, les hybrides rechargeables ne seraient plus aidés.

Si on a utilisé le conditionnel pour ce dernier paragraphe, c’est parce qu’un grand flou demeure. La baisse des bonus a bien été actée par un décret publié le 30 décembre 2021 au Journal officiel. Plus précisément, celui-ci validait le report de l’entrée en vigueur de cette baisse, initialement prévue le 1er janvier 2022. Le gouvernement avait alloué un délai supplémentaire de six mois, en raison notamment des perturbations liées à la crise sanitaire.

À lire aussi Bonus écologique 2022 : barème, montants, critères d’éligibilité, etc…

Mais au cours de la campagne présidentielle, le camp Macron s’est montré favorable à un maintien des aides en place. Une mesure à la fois écologique et économique, alors que les prix des carburants fossiles se sont envolés au cours des derniers mois. L’idée avait notamment été avancée par Bruno Le Maire, alors ministre de l’Économie, qui a ensuite été conforté à ce poste.

Sauf que depuis… plus rien. Aucune communication n’a été faite pour officialiser ce maintien des bonus. Les sites officiels qui présentent le dispositif affichent toujours les montants moins généreux prévus au 1er juillet !

Selon nos confrères d’auto-actu, des annonces pourraient enfin arriver cette semaine. Le gouvernement aurait attendu la fin des législatives pour communiquer. Même si les résultats de ces dernières (le parti présidentiel n’a pas eu de majorité à l’Assemblée) risquent de bousculer l’agenda politique des prochains jours !

Un maintien du bonus de 6 000 € tiendrait la corde. Mais on peut en revanche craindre une baisse des autres montants, le gouvernement pouvant chercher à favoriser uniquement les véhicules les plus accessibles, considérant que les plus onéreux ont moins besoin d’être aidés.

À lire aussi Achat de voiture électrique : comment évoluent les conditions d’obtention du bonus écologique ?