Ventes de voitures électriques août 2012 : record absolu !
Notez cet article

Promotion sur la Peugeot iOn

Les « soldes d’été » de PSA, qui a proposé ses iOn et C-Zéro à des conditions tout à fait exceptionnelles, ont su convaincre les traqueurs de bonnes affaires : le marché de la voiture électrique s’en ressent avec un niveau historiquement élevé !

Août : la iOn en haut de l’affiche

Après un mois de Juillet canon réalisé par la C-zéro, c’est au tour de sa sœur jumelle Peugeot de faire parler d’elle… et de quelle manière ! Tout simplement en battant le record historique d’immatriculations d’un véhicule électrique en France, avec 508 ventes sur le mois isolé. La Citroën réalise cependant un second mois d’un excellent niveau avec 418 modèles ayant trouvé preneur !

Suivi des ventes de voitures électriques

PSA truste avec insolence le marché du VE sur les deux mois de l’été, au prix de campagnes promotionnelles ultra agressives : en location pour Citroën (90 € par mois sans apport), en prix net pour Peugeot (10900 € batterie incluse, même si une offre de location existe également, mais à une centaine d’euros de plus que l’offre de Citroën).

Les chiffres de vente des autres VE disponibles en France font pâle figure à côté des réalisations du groupe national qui a tant fait parler de lui cet été.

Au cumul à fin Juillet

La Bluecar conserve sa première place, mais continue à céder du terrain au profit des C-Zéro et iOn, qui passent respectivement de 5,06% à 26,80% et 6,34% à 18,46% de parts de marché entre fin juin et fin août.

Comparatif 2011

La politique commerciale de PSA revitalise le marché du VE en France, avec un été record. Avec près de 1000 immatriculations de VE, le mois d’Août est le mois le plus fort jamais connu en France. Il atteint par ailleurs la barre psychologique de 1% de part de marché, alors qu’elle s’élève à 0,30% au cumul depuis le début de l’année !

Feu de paille ?

Il est évident que le marché a été dopé par les offres de prix (en achat ou en location) sans précédents proposées par PSA. Or, les deux constructeurs ont limité les volumes de leurs citadines électriques, sans doute au nombre d’unités en stock chez l’un et l’autre. Et une fois ces stocks d’invendus écoulés, quid de la suite ? Certains imaginent la fin de la collaboration entre PSA et Mitsubishi, et que cette « grande braderie » a tout simplement signé la fin de l’offre de cette citadine par Citroën et Peugeot. Ce qui est certain, c’est qu’elles ne trouveront plus preneurs à plus de 30000 euros !

Mais quel autre constructeur saura proposer une citadine 100% électrique aux alentours de 10000 euros, tarif auquel le marché semble réagir ? Renault peut être avec sa Zoé proposée à partir de 13700 euros…mais qui tarde à venir, et qui sera obligatoirement liée à un contrat de location de batterie venant alourdir considérablement l’addition !

À consulter : Suivi du marché de la voiture électrique depuis 2010