Filiale de Volkswagen, Moia dévoile un monospace électrique dédié au covoiturage
Notez cet article

Alors que Volkswagen confirmait il y a quelques mois l’arrivée du nouveau Combi électrique en 2022, Moia, une filiale du groupe allemand, vient de révéler un concept de monospace électrique. Il sera expérimenté à Hambourg à compter de fin 2018.

Révélé lors de la TechCrunch 2017 de Berlin, le véhicule électrique de Moia sera intégré à un dispositif de covoiturage inédit censé répondre aux problématiques de congestion des grandes villes.

Lancée il y a tout juste un an, la start-up de Volkswagen souhaite parvenir à réduire d’un million le nombre de véhicules circulant dans les grandes villes d’Europe et des États-Unis d’ici à 2025. Présenté comme un écosystème complet, le dispositif de Moia intègre à la fois la voiture et toute la partie liée à la gestion de la flotte. En pratique, une application dédiée permet aux clients de réserver et payer leur voiture en indiquant au préalable le prix du trajet. Un algorithme de covoiturage complète le tout et permet de regrouper les passagers aux destinations similaires afin d’augmenter la capacité de chaque véhicule et ainsi éviter tout détour. Sensiblement identique à l’application Uber Van, disponible dans certaines villes, le dispositif de Moia intègre également une application dédiée au conducteur.

A l’intérieur, Moia mise sur le confort avec un habitacle spacieux offrant une connexion wi-fi haut débit. Particulièrement espacés pour permettre à chacun de garder son intimité, les sièges intègrent des liseuses et des ports USB. Les éventuels bagages sont quant à eux stockés dans un espace situé à proximité du conducteur.

A Hambourg, le dispositif sera mis en place fin 2018 avec une flotte de 200 véhicules et pourrait monter jusqu’à 1000 véhicules les années suivantes.

300 km d’autonomie

Capable d’accueillir jusqu’à six passagers, le monospace électrique de Moia a été mis au point en collaboration avec la division Utilitaires de Volkswagen. Si ses caractéristiques précises n’ont pas été révélées, le constructeur promet une autonomie de 300 kilomètres selon la nouvelle norme WLTP et une recharge rapide à 80 % en 1h30, probablement via le protocole Combo CCS.

Au-delà de l’expérimentation de l’aspect pratique du service, il y a fort à parier que les véhicules électriques de Moia servent également à tester certains composants de la future gamme I.D du constructeur allemand…