tesla-chine

Tesla serait sur le point d’annoncer un accord avec la ville de Shanghai pour initier la construction de ses premières usines en Chine.

Alors qu’Elon Musk avait déjà annoncé par le passé vouloir multiplier le nombre de ses sites de productions à travers le monde, Tesla semble sur le point d’annoncer un premier partenariat à Shanghai, la capitale économique chinoise.



Révélée par Bloomberg China qui cite une source anonyme, l’information fait état d’un accord à venir entre le constructeur californien et la municipalité de Shanghai et évoque la construction de plusieurs usines dans la zone industrielle de Lingang, au sud-est de la ville. On pourrait donc imaginer la construction d’une Gigafactory dédiée aux batteries associée à d’autres usines à proximité pour l’assemblage des voitures.

Joint-venture à venir

Selon la source de Bloomberg, l’accord pourrait être officialisé cette semaine. Si tel est le cas, Tesla n’échappera pas aux règles chinoises qui imposent à tout constructeur étranger de s’associer avec un partenaire local. La marque californienne devra donc passer par la création d’une joint-venture avec un groupe industriel chinois pour lancer la construction de ses usines.

Alors que la Chine est devenue le plus gros marché mondial pour la voiture électrique, cette implantation chinoise est primordiale pour Tesla. Objectif : assurer la compétitivité de ses modèles aujourd’hui soumis à de forts frais de douane auxquels viennent s’ajouter les coûts logistiques liés au transport des véhicules depuis l’usine californienne de Fremont.  En 2016, le constructeur aurait écoulé environ 11.000 voitures électriques sur le marché chinois.