Voiture électrique : la France en retard selon le Haut Conseil pour le Climat

Créé pour surveiller la trajectoire de la politique française vers la neutralité carbone pour 2050, cet organisme s’inquiète d’un retard important dans le domaine des transports et du véhicule.

Créé pour surveiller la trajectoire de la politique française vers la neutralité carbone pour 2050, cet organisme s’inquiète d’un retard important dans le domaine des transports et du véhicule.

Le Haut Conseil pour le Climat (HCC) est un nouvel organisme indépendant créé il y a quelques mois. Il émet des avis et recommandations sur la réduction des gaz à effet de serre en France, et a rendu son premier rapport complet.

Pour respecter la neutralité carbone en 2050, le HCC rappelle que le pays doit appliquer « une transition profonde de l’économie et de la société à grande échelle ». Il alerte également que « les objectifs ne sont pas atteints » via la politique climatique et la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC). En 2018, les transports ont représenté 28 % des émissions de CO2 du pays. 16,2 % sont issues des voitures particulières, 6% des poids lourds et 6% des véhicules utilitaires.

Les transports pointés du doigt

Parmi les secteurs, celui « du transport […] a accumulé des retards importants », -9% exactement sur la période 2015-2018. Pire, c’est le seul domaine où les émissions augmentent (+0,1% vs 2011-2014 et +10% vs 1990). Plus précisément, les agrocarburants et l’électrification « n’ont pas compensé la croissance de la demande et la baisse du taux d’occupation des véhicules. » Par exemple, le HCC pointe du doigt « les pouvoirs publics contribuant […] via l’achat direct d’équipements fossiles (véhicules thermiques principalement). »

Autre remarque : le scénario SNBC envisageant 100% de ventes de voitures électriques ou hydrogène en 2040 « présente des risques ». Les points sensibles seraient « la production d’électricité », « la fabrication et utilisation de batteries » et « la mise en place de l’infrastructure ». Le rapport appuie cependant que les solutions de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) dont le développement de l’infrastructure de recharge « peuvent avoir des impacts significatifs sur les émissions de gaz à effet de serre ».

Pas assez de voitures électriques

« La part des véhicules particuliers électrifiés (électriques ou hybrides rechargeables) a atteint 2,1% en 2018 » constate le rapport « pour environ 9% visé dans le scénario SNBC ». Même constat pour la baisse du CO2. Elle a été « de 2.1%/an sur 2015-2018 pour une baisse attendue de 6,2%/an ». En 2019, l’électrification est toutefois en progrès, +49,2% sur l’électrique (1,8% des ventes), +12% en hybride (5,3%).

La Renault ZOE 2019, voiture 100% électrique
3.7
24
Matthieu LAURAUX

Lire les commentaires

  • ils on trouver ça tout seul !!!
    bein oui c'est la France, que du bla bla pour pour se faire élire. ....
    et les constructeurs sont la pour faire du bizness , vendre.
    les taxes, les taxes ...... la franxe !

  • Une seule occurence du mot "hydrogène" dans ce rapport de 66 pages sur le climat... : " 100 % de voitures neuves sont électriques (ou à hydrogène) dès 2040" (p.27)
    Il fallait oser... lamentable

  • Bof !
    Du « pipeautage » orienté tout cela !
    La France suit son chemin vert à son rythme. A part la Norvège qui a des dispositions intrinsèques favorables, la France vient juste derrière avec son électricité « CO²-free » pour alimenter en son heure, les véhicules plus « propres » de demain. Notez que je ne dis pas VE, car pour l’instant à usage équivalent, leur bilan CO² n’est pas meilleur qu’une petite thermique alimentée en E85.
    §

  • Pour faire enfin avance-haies le "Chic-miss-le-Bic", sans faire pour autant régime stalinien /st'aille-inn-rien, je verrais bien l'état obliger les revenus les plus élevés (20 000 euros / mois, feuille d'impôt "en-flemme-est" à l'appui) d'acheter QUE des véhicules électrifiables ou hydrogènables sinon bio-méthanisables (et obligatoirement un 100 % électrique si plus d'un seul), cela dès 2020 !
    Là, on verrait si nous ne sommes pas capables de rattraper la Norvège.

  • https://www.greenpeace.fr/lindustrie-automobile-moteur-du-dereglement-climatique/
    Résumé du rapport, fin de la conclusion : "Les constructeurs doivent abandonner d’urgence les moteurs à combustion
    interne diesel/essence et prendre des mesures pour sortir de la logique qui consiste à produire toujours plus de voitures. Avec le changement climatique et les innovations rapides réalisées dans le secteur des transports, le nombre de voitures dont nous aurons besoin va baisser dans le futur. Pour survivre, les constructeurs automobiles doivent donc trouver d’autres solutions que l’augmentation perpétuelle de leur production de véhicules. Au lieu de promouvoir l’achat et l’utilisation personnels des voitures, ils doivent concevoir et proposer des solutions de transport novatrices qui aideront à réduire la logique de propriété individuelle, par exemple l’autopartage et le covoiturage, en complément des transports publics."

    A mettre en relation avec ce passage "Les constructeurs qui survivront seront ceux qui fabriqueront des véhicules électriques plus petits, plus légers et plus efficaces sur le plan énergétique. Ces véhicules seront conçus et commercialisés en vue de réduire l’usage et la possession individuels de voitures, et construits pour être connectés à des réseaux électriques intelligents fonctionnant avec une énergie 100 % renouvelable.".

    C'est bien en phase avec ce que dit le HCC.

    • Vous vous trompez sur le rôle des constructeurs, leur objectif est de produire les véhicules que leurs clients achètent, pas ceux que les ONG ou les gouvernent souhaitent qu’ils produisent mais qui ne se vendent pas.
      Avec moins de 2% du marché, l’electrique N’est encore qu’une micro niche, essentiellement poussé par la commande publique et les flottes professionnelles. Les ventes aux particuliers restent très marginales.

      https://www.usinenouvelle.com/article/daimler-juge-tres-difficile-l-objectif-2021-d-emissions-de-co2.N882775

      Je suis d’accord qu’il faut développer des solutions de transport en commun crédibles qui seraient une alternative réaliste à l’absence voiture particulière, ce créneau est de la responsabilité des gouvernements et des collectivités qui ont déjà tout pouvoir de le faire.

      • Il a été assez démontré que la clientèle des constructeurs est très maléable, et ils ont suffisamment de techniques de vente pour faire avaler leurs pilules à 80% de la population.
        Nous sommes entrés dans un monde contraint. Les lois de la physique sont ce qu'elles sont, et lorsque la pression CO2 sera trop forte (et elle l'est déjà), les lois politiques suivront (et ça a déjà commencé).
        Donc les constructeurs finiront par faire ce que la physique impose, clients ou pas.

  • Tous ces guignoles me font bien rire, aucune VE existantes à un prix raisonnable (20 000€), n'est capable de remplacer ma petite VT (850 km d'autonomie au sans plomb 95E10 (acheter neuve 15200€), capable de tracter les deux remorques que j'utilises, et pouvant faire le plein dans n'importe quelles stations services en moins de 15 minutes et plein payé avec ma carte bancaire.
    Alors avant de nous soûler avec les VE, qu'ils soient capables ces VE de rendre le même service qu'une VT et nous en reparlerons.

    • Pour l'instant, ce n'est pas que le VE qui est en cause, mais aussi le réseau de distribution d'électrons.

      Petite batterie 35 à 40 KWh avec capacité de charge tres-tres rapide et réseau de bornes à 350 KW et ce sera dans la poche.
      Mais de ces deux contraintes, bornes à 350 KW tous les 50 Km et VE avec petites batteries capable de charger à 350 KW réel, ne semblent pas encore être l'objectif des constructeurs qui n'ont rien compris

    • Le véhicule moyen français type est un Suv VT qui coûte 24ke, pour ce prix là il n’existe simplement aucun VE équivalent...

      • Le SUV n'est pas le véhicule du français moyen, vous vous trompez.
        J'ai acheté un SUV (un 4x4 même) contre mes désirs. Il y a 5 ans, je cherchais simplement une PHEV qui me donne au moins 40 Km d'autonomie électrique pour tous les jours de l'année sachant que je ne pouvais pas me satisfaire d'un VE qui, pour les 5 ou 6 voyages longues distances que je fais dans l'année, m'aurait imposé durant ces voyages de faire au moins deux fois le poireau plus d'une heure devant une borne de recharge. Cela ne m'aurais pas gêné de devoir faire 5 pleins intermédiaires d'électrons de chacun 6 ou 7 minutes puisque cela fait deux heures de roulage entre deux pleins et permet de se dégourdir les jambes, mais dans le VE je n'ai pas trouvé, il restait donc le PHEV. Et comme PHEV qu'est-ce que j'ai trouvé pour répondre à ma demande ? Un 4x4 de chez Mitsubishi, l'Outlander PHEV. Ce n'était pas mon choix mais c'était LA solution, la seule !

        • Rien de péjoratif dans mon commentaire, les français achètent majoritairement des SUV, il faut juste se poser la question, pourquoi au lieu de vouloir les bannir.
          Perso je préfère les berlines, mais avec une famille de 5, le Suv est juste plus spacieux et confortable... j’en possede donc un car il répond parfaitement à mes besoins automobiles.

    • La réaction bien typée de quelqu'un qui n'accepte même pas de faire un petit sacrifice pour sauver ses enfants, car sa sacro sainte voiture, il ne faut pas y toucher, tant pis si on en crève.

      • Vous garderez votre voiture tant que vous le voudrez. C'est juste que la contrainte physique énergie+changement climatique vous empêchera un jour de la remplacer par ce que vous voulez. Vous trouverez un autre mode de vie. C'est tout.

      • SAS; vous n'avez absolument rien compris, je ne refus pas le VE, j'attend que ces VE me permettent les mêmes fonctionnalités que mon VT, et à prix d'achat identique, la seul au monde en ce moment capable de remplir une des conditions que je site et la Jaguar électrique (remorquage).
        Avec trois gros inconvénients, le prix/ l'autonomie/le temps de charge.

        • L'autonomie n'est pas un problème, celui là est résolue depuis que l'on sait faire des batteries qui donnent 250 km d'autonomie. Le problème c'est le temps de charge, ce qu'il faut c'est 6 à 7 minutes de charge pour un plein d'électrons, comme pour le VT

      • @sas
        Tu sais combien il fait de km en voiture tous les ans ?
        Si maintenant je te dis qu'il fait 3000 km par an et que les trajets qu'il fait avec ce sont des week-end chez ses enfants à plus de 250 km de son domicile (6 week-end par an et qu'à cette occasion il leur emmène des produits de son jardin ou le fruit de son bricolage.
        Il est où le problème ?
        Quel VE est capable de remplacer son VT et pour quels gains ?

  • Ah les Haut Conseils.
    Comment défoncer des portes ouvertes.
    Ceci dit, même si ces points sont valables, reste a savoir si les gvt vont suivre ces conseils (a mon avis non, parce "Dr Rotule").

  • Si vous voulez vraiment savoir quelles sont les personnalités éminentes qui composent ce Haut Conseil un petit lien :
    https://www.hautconseilclimat.fr/
    Si vous avez du courage, vous pouvez vous taper le rapport 2019 ici :
    https://www.hautconseilclimat.fr/rapport-2019/pdf/

    (votre avis m’intéresse !)

    Quelques perles :
    - Remplacer les énergies fossiles et promouvoir le bio gaz... (très efficace pour le bilan carbone)
    - Taxer les energies fossiles, supprimer les aides pour ceux qui n'arrivent pas à se les payer...
    - Evaluer la politique du transport par le rail de la Suisse et de l'Allemagne

    En France on a pas de pétrole mais on a des "Hauts Conseils" (un peu perchés tout de même...)

    Et si vous êtes joueur, dites moi combien de Hauts conseils et de missions interministérielles nous avons actuellement en France !

    Vous séchez?

    Moi aussi...

    Budget du Haut Conseil pour le Climat : 2 millions d'euros par an sans les salaires des "éminentes personnalités".

    Pendant ce temps là on "mutualise" à tout va dans les hôpitaux, les services publics....

    J'ai bien une proposition : La mutualisation de tous les Hauts Conseils pour créer Les Conseils Supérieurs des Hauts Conseils... et qu'on leur donne un parc automobile qui tourne au bio-gaz !

      • En effet, c'est une bête de foire. C'est devenu sa marotte de faire le buzz en cherchant des arguments de plus en plus à coté de la plaque mais qui sidère le spectateur non par l'incongruité du sketch (car il ne s'agit pas d'autre chose), mais par la déstabilisation des spectateurs qui ne s'attendent jamais à ses coups fourrés.
        Je le connais bien, il a choisi certains chevaux de bataille il y a 20 ans et avec l'évolution, cela n'évolue pas toujours comme il le prédisait , mais il est difficile de se déjuger, sachez qu'un X ne se trompe jamais. Alors, comme c'est son gagne pain, il trouve de nouvelles causes à défendre et d'autres à attaquer, en parlant de moins en moins et même plus du tout des affaires qui tournent mal. En fait c'est quasiment Tavares avec les VE, mais plus dilué dans le temps. Pour Tavares c'est la tourmente immédiate. Pendant des années Carlos a craché sur le VE sortant des âneries de plus en plus grosses et se réfugiant derrière ses fumantes comme véhicules pour l'avenir. Et aujourd'hui il pleurniche auprès des pouvoirs publiques qui, selon lui, n'auraient pas fait leur boulot, comme s'il revenait au gouvernement d'équiper les concessions de PSA de bornes de recharges.

        C'est au moins ça que je ne peut pas reprocher à JmJ puisque c'est un consultant, pas un industriel, c'est chouette comme boulot, on peut raconter n'importe quelles salades car 15 à 20 ans plus tard ceux qui auront mis vos conseils en pratique et s'en mordent les doigts auront été remplacés depuis longtemps par d'autres futurs gogos séduit par vos clowneries.

    • "Quelques perles :
      – Remplacer les énergies fossiles : logique non ?
      - promouvoir le bio gaz… (très efficace pour le bilan carbone) : le biogaz en filière agricole est une valorisation d'un déchet qui va venir en débit de nos imports gaziers, donc autant le faire
      – Taxer les energies fossiles : logique non ?
      - supprimer les aides pour ceux qui n’arrivent pas à se les payer… : source ? interprétation ?
      – Evaluer la politique du transport par le rail de la Suisse et de l’Allemagne" : en quoi c'est déconnant ?

      • – supprimer les aides pour ceux qui n’arrivent pas à se les payer… :
        Ca, c'est normal aussi puisque de toutes les façons, ils ne peuvent pas se les payer, autant ne pas les aider à pas pouvoir ce les payer puisque cela ne coute rien.

    • Veuillez m'excuser si je ne suis pas choqué.
      Les états ont besoin de cabinets d'experts pour prendre leur décisions. Ca se paye.

      • Je vous le dévoile en "Loose d'haies" (moi qui ai côtoyé les grands patrons et même Antoine-Ernest Sellière, l'ancien président du Medef en conseil d'administration d'un grand groupe, là en tant que représentant du personnel..., seulement pour faire semblant et y fermer ma gueule...) :
        - si vous preniez le nombre de jeunes qui "aspirent" à finir "grand" pass-tronc en grandes écoles, demandant ensuite des salaires mirobolants avec de sales airs (du genre j'y ai "droit") ;
        - comparé au nombre inverse de jeunes acceptant de faire de l'apprentissage utile (voir la réussite allemande en ce domaines, mais je ne parle pas de leurs salaires à l'est tirés au couteau..., en job mal bougés en usines bruyantes et irrespirables...!§!), vous aurez tous compris..., que les "glandes haies (qui) collent" n'intéressent plus grand monde !
        Et en premier aux USA tous enfermés dans des "gratte-ciel" qui tombent flamme sous les coups de butoir de ceux qui veulent se prétendre plus près d'all-aaah..., sans ail là en leur pays d'origine !
        Mess jeu mets gare..., en ce M'on-oh-polis/ce !

      • Vous n'avez pas saisi, ce n'est pas un cabinet privé, ce qui serait pire d'ailleurs et sans doute plus cher. Ce sont des personnes déjà en poste ou recrutées pour l'occasion. Je suis moi aussi gêné par la multiplication des "hauts conseils" et autres terminologies, quand on sabre tous les pans de la fonction publique (Etat et hospitalière, surtout). Il pourrait y avoir des regroupements, car certains sont capable de brasser de larges sujets. Et la collaspologie a montré qu'il faut voir transversal-transdisciplinaire pour traiter les problèmes à la racine.

Partager
Publié par
Matthieu LAURAUX

Articles récents

Voiture électrique : un bonus réduit en 2020 ?

Relativement épargné depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, le bonus accordé aux voitures électriques pourrait être revu à la…

20 octobre 2019 11:40

Peugeot e-208 vs e-2008 : duel citadine-SUV électrique

La seconde génération de la citadine Peugeot 208 s’est convertie à l’électrique, tout comme son dérivé SUV 2008. Automobile-Propre vous…

19 octobre 2019 06:51

Une Renault Twingo électrique en 2020

La Twingo sera électrique dès l'année prochaine selon les déclarations d'un cadre de Renault au média britannique Autocar.

18 octobre 2019 17:54

Ford Kuga hybride rechargeable : prix et équipements en détails

Décliné en cinq niveaux de finitions, le Ford Kuga hybride rechargeable débute à partir de 38.600 €.

18 octobre 2019 09:30

Mobilité électrique : Au Mans, le circuit inspire 4 startups

Si la journée XMobility, dont la 2e édition était programmée le 8 octobre dernier, a vu le jour au Mans,…

17 octobre 2019 15:54

Expert, Jumpy, Vivaro : les fourgons électriques PSA pour 2020

Les utilitaires compacts Peugeot, Citroën et Opel auront leur version électrique en 2020, a confirmé le groupe français. La boucle…

17 octobre 2019 13:43

Ce site utilise les cookies.