Pénalisé par le blocage de son usine de Shanghai, Tesla a de nouveau dû céder à BYD sa première place au classement des électriques en mai.

Il n’y a pas qu’en Europe où le marché automobile est compliqué. Impactée par les problématiques d’approvisionnement et la reprise de la pandémie, la Chine connait également un début d’année difficile. Alors que les ventes de véhicules électriques ont été particulièrement faibles en avril en raison des nouveaux confinements, le marché est reparti à la hausse. En mai, plus de 420 000 véhicules écoulés à travers le pays. Un chiffre en hausse de 111,5 % par rapport à mai 2021.

Tesla dans la tourmente

En Chine, Tesla est l’un des constructeurs les plus impactés par les nouveaux confinements. Après avoir quasiment mis à l’arrêt son usine de Shanghai en avril, la marque est repartie timidement en mai. Avec 32 165 voitures électriques produites, dont 22 340 dédiées à l’export, le constructeur américain a divisé ses volumes par deux par rapport au mois de mars (65 814).

En raison des nouveaux confinements à Shanghai, l’usine chinoise de Tesla n’a presque rien produit en avril. Source : CNEVPost

Une situation qui profite à BYD pour le second mois consécutif. Avec 114 183 véhicules électriques écoulés, dont 53 349 modèles électriques et 60 834 hybrides rechargeables, le géant chinois se propulse à la première place du classement des ventes électriques.

Sur la troisième marche du podium, GAC Ion a établi un nouveau record en mai avec 21 056 voitures écoulées. Arrivent ensuite Neta (11 009), Xpeng (10 125) et Leapmotor (10 069). Également plus impacté que ses concurrents en raison de son usine localisée à Shanghai, épicentre des nouveaux confinements, Nio n’a vendu que 7 024 véhicules électriques en mai.

Les chiffres de ventes électriques de BYD en Chine. Source : CNEVpost

Près de 2 millions de véhicules écoulés

Au cumul, 1,89 million de véhicules électriques, dont 1,71 million de voitures particulières, ont été écoulés en Chine sur les cinq premiers mois de l’année. Un chiffre en progression de 117,4 % par rapport à l’an dernier. Premier du classement, BYD occupe plus d’un quart du marché avec plus de 500 000 unités écoulées depuis le début de l’année.

À lire aussi Chez BYD, l’essence, c’est déjà fini