Voiture électrique : 31.059 immatriculations en France en 2018

Avec près de 4500 immatriculations enregistrées sur le seul mois de décembre, la voiture électrique boucle une année 2018 record et progresse de près de 25 % par rapport à l’an dernier.


Avec près de 4500 immatriculations enregistrées sur le seul mois de décembre, la voiture électrique boucle une année 2018 record et progresse de près de 25 % par rapport à l’an dernier.

Si elle n’a pas tant profité que cela du déclin du diesel, la voiture électrique a enregistré une belle progression l’an dernier. Porté par les excellents résultats du trimestre, le segment a progressé de près de 25 % par rapport à l’an dernier avec un total de 31.059 immatriculations selon les derniers chiffres communiqués par le CCFA.

Une année 2018 clôturée par un mois de décembre record ! Avec 4434 exemplaires écoulés, la voiture électrique a enregistré le mois dernier une performance historique, s’accaparant 2.68 % du marché des véhicules neufs. Une tendance à la hausse concentrée sur le dernier trimestre et qui devrait se poursuivre en 2019 avec l’arrivée d’une offre 100 % électrique de plus en plus étoffée.

54 % des ventes pour la Zoé

S’il faudra encore patienter quelques jours et la publication des chiffres par l’AVERE France pour connaitre en détails les immatriculations de chaque modèle, on connait d’ores et déjà ceux de la Renault Zoé.

Selon le rapport annuel du groupe au losange, 17.038 exemplaires de la citadine électrique ont été immatriculés l’an dernier, soit 54.9 % du segment des VP électriques.

2018 : un effondrement du diesel qui profite à l’essence

Passé de 41 % du marché en janvier à 36 % en décembre, le diesel a poursuivi sa lente décrue en 2019. Un recul qui a essentiellement profité à l’essence dont les ventes ont progressé de 17 % par rapport à l’an dernier. Sur le seul mois de décembre, les voitures essence ont représenté près de 56 % des ventes de voitures particulières dans l’hexagone.

Du côté des autres filières alternatives, l’hybride enregistre également une belle progression. Avec 91.838 exemplaires écoulés en 2018 contre 69.691 en 2017, les hybrides « classiques » ont progressé de 31 %. Au cours de l’année écoulée, ils ont représenté 4.23 % des immatriculations de véhicules neufs.

Même situation pour les véhicules hybrides rechargeables dont les ventes grimpent de 22 %, passant de 11868 en 2017 à 14.528 en 2018, soit 0.67 % du marché.

Decembre 2018 Total 2018
Energie Volume Taux pénétration Volume Taux de pénétration
Essence 92212 55.74% 1188172 54.67%
Diesel 59233 35.80% 844831 38.87%
Electrique 4434 2.68% 31059 1.43%
Hybride classique 8095 4.89% 91838 4.23%
Hybride rechargeable 1201 0.73% 14528 0.67%
Bicarburation 246 0.15% 2300 0.11%
Ethanol 22 0.01% 753 0.03%
4.3 / 5 ( 24 votes )
Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Pour rejoindre TimBaker,
    En 2 ans, dans le parking de la société où je travaille, le nombre de VE / VHR est passé de 3 en 2016 à 12 en 2018 (décembre 2018)
    La ZOE arrive en tête (8), 2 E-Tron. 1 Opel Ampera, 1 Tesla.
    + les Toyota hybrides et autres marques du même genre.
    Les gents sont bien conscient du problème de réchauffement climatique (la plupart ont des enfants).
    Mais nos si chers élus, eux, me semblent inconscients de cela.
    moins d'essence vendu = plus de taxes pour compenser.
    A Paris, des centaines de famille se chauffent encore au charbon ... Cherchez l’erreur.
    Avez vous vu un Homme politique, un préfet, un élu quelconque rouler en VE ou HR ?
    Qui montre l'exemple ? le citoyen lambda,. comme toujours.
    si il peut le faire, bien sur.
    Les fameuses taxes pour la transition écologique / énergétique ne vont pas dans les budgets dédiés à cela.
    Juste à regarder les primes d'état (5000€, en 2015) ... combien aujourd'hui ? pour acheter un véhicule propre ...
    Autre piste à suivre,
    Les lampadaires des rues ne servent que la nuit. Pourquoi ne pas en profiter la journée pour recharger son véhicule E ou HR ?
    C'est payé par nos impôts locaux dans tous les cas .... Et il y en a partout !!!.
    Ciao.

    • Aucune taxe n'a jamais permis, et ne permettra jamais d'améliorer les problèmes d'écologie et quel que soit le nom qu'on leur donne.
      Si une taxe, même appelée « Taxe carbone » n’a jamais permis que le carburant qui la supporte diminue sa production de Co2 d’un seul milligramme, il est possible d’être efficace dans la gouvernance sur ce sujet précis. Un décret ou mieux encore, une loi interdisant la vente et l’importation de véhicules à moteur thermique à partir de telle date (dans 5 ans par exemple) et la circulation de ces mêmes véhicules 10 années plus tard, par exemple, permettrait aux constructeurs de se reconvertir dans un temps raisonnable et aux derniers acquéreurs de ces véhicules de les amortir sur 10 années.
      Une décision de ce genre au lendemain de la cop 21 aurait été à la fois un symbole fort de l’engagement de la France et une mesure efficace qui nous aurait permis d’être leader dans le domaine de l’électromobilité et de créer une industrie porteuse des techniques qui sont associées à cette nouvelle forme de mobilité. Corrélativement, nous aurions créé de multiples emplois en grand nombre pour satisfaire aux besoins de cette industrie, couvrant les domaines des moteurs électriques, de l’électronique de puissance embarquée, et des technologies électrochimiques des batteries en plus de celle déjà existante de constructeur de véhicules.
      Ainsi en 2020 nous aurions déjà une offre variée de tels véhicules produits en grand nombre garantissant un prix de fabrication probablement déjà moins élevé que celui d’un véhicule thermique grâce à une motorisation bien plus simple et facile à réaliser, et toute la population vivant aujourd’hui de la construction automobile serait rassurée sur son avenir, lequel est en train de se faire grignoter par les industries correspondantes des pays d’Asie, et par certains constructeurs européens moins aveugles que les dirigeants des nôtres.
      Cette décision d’une portée sans commune mesure avec l’imposition d’une taxe, n’est toujours pas prise à l’heure présente. Au lieu de cela, Il est à craindre que la frilosité de certains constructeurs automobiles français, qui livrent depuis 10 ans une bataille d’arrière-garde, défendant les technologies des moteurs hérités du 19e siècle ne conduisent qu’à créer un chômage massif à l’ombre des ruines des usines de PSA.
      Serge Rochain

    • De+ en + de conscients mais encore trop peu font le pas (prix et autonomie sont encore les freins) même si certains ont les moyens
      Quelques élus roulent en VE (si si j'en ai vu!), mais ils sont (très) rares. Les autres n'osent peut être pas l'afficher ou se différencier de la majorité...
      Pour les grands représentants de l'Etat ils vont répondre que ce n'est pas possible vu les km qu'ils doivent faire, alors que pour les citoyens eux c'est possible dans leurs discours.
      Pour l'éclairage public c'est complexe : sont-ils alimentés le jour, y'a t-il assez de puissance, distance à l'armoire, section des câbles etc etc ....

  • Décollage? Mais oui.
    En tant que homme de marketing et mathématicien j’aime faire parler les chiffres.
    Du janvier à septembre le rapport 2018/2017 était fluctuant mais en moyen une augmentation de 7.7%, pas terrible, mais :
    octobre 2018 / octobre 2017 + 63.7% !!
    novembre 2018/ novembre 2017 + 111.7% !!!!!
    décembre 2018/ décembre 2017 + 70.2% !!!!!
    C’est +80% sur les 3 derniers mois de l’année.
    A ce rythme là on aura 56000 nouvelles EV matriculé en 2019. Mais ce rythme sera-t-il maintenu ?
    (Tableau EXCEL disponible sur demande)

    • 2000 - 2018 : + 1000% de ventes aussi....sauf que ça n'est même pas 1% du marché, à ce rythme il faudra 25 ans pour que les ventes de VE représentes des ventes significatives.

  • Plus de 3,4 % de voitures rechargable en France en décembre c’est plutôt un chiffre prometteur. Enfin!

    Nous attendons maintenant un vrais décollage de électrique pour la France.

    Bonne année à tous.

  • Bonjour
    Cela fait 4 ans que je roule en véhicule hybride rechargeable (5 portes/ 5 places). Je vis en Région Parisienne.
    J'ai fait 60k km avec ma première HR en 3 ans. 60% de ces 60 000 km en électrique.
    Coût en électricité sur 1 ans.~180€.HT (compteur différentiel dédié).
    Coût essence divisé par 8 sur la même année par rapport au véhicule précédent (diesel).
    je fais 42 km par jour pour mon A/R dom / travail.
    La majeur partie des 45 000 km parcourus en électrique sont en ville, pour les courses, les petits déplacements, et les A/R boulot..
    le reste, pour les vacances, les WE en province ...
    Autonomie batterie : en moyenne 40 km (clim active été et hiver). 45 km en automne et printemps (pas de clim)..
    1 plein d'essence (35 l) tous les 2 mois, hors vacances et WE province.
    Puissance du véhicule : 204 CV en couplant moteur électrique + thermique.(ca commence à chauffer en mode sport !!!)
    C'est mon quotidien depuis 4 ans.
    Essayez, ca va vous changer ....
    Ciao

    • Cool pour vous. Vous essayez de convaincre qui ? Si j'ai 50 000€ je prends volontiers une hybride rechargeable, voir électrique tout court

      • Essayer n'est pas acheter, ceci dit, nouveau modèle (à l'époque). reprise de ma 407 V6 diesel (8 ans) 7000€, + 5000€ de prime de l'état, + 7 % de remise du concessionnaire = 36000€
        cool pour 1 audi A3 E-Tron neuve !
        maintenant, il en existe d'occasion .... Bien moins cher.
        c'est aussi une autre manière de conduire.ce type de véhicule
        il faut s'y adapter. ca ne se conduit pas comme la voiture lambda ... quelle qu'elle soit.
        Mais que du bonheur et du plaisir ;).
        Ciao

      • j'ai négo 285 balles /mo en LLD pro TTC chez Kia. j'en avais pour 200 balles de gasoil avant. donc il me coute quoi, 100 balles par mois ?
        donc c'est largement accessible au commun des mortels

        • Quel apport ? Quelles aides (bonus, autres primes) ? Cà remplace quoi revendu quel prix ? Faut tout détailler pour mieux apprécier si c'est possible pour tous ou pas. Je ne pense pas amha limité que le commun des mortels puisse mettre 3 à 400 € par mois et 3000 € d'apport mini dans une location pure (LLD) avec rien au bout...

  • Pourrais mieux faire en progression, mais la production ne suit pas (encore) la demande. décollage prévisible en 2020 au mieux
    Objectif 2019, les 2% pour la France

  • La Zoé, c'est de la daube !! Très chère et autonomie limitée à 50 kms.. Il vaut mieux s'acheter une Ninebot Z10 !!!

  • C'est un bon résultat, mais j'espérais quand même ~35.000 pour 2018. Par contre si janvier à mars 2019 il s'en vend ~10.000 voitures, il sera possible que l'on finisse l'année 2019 avec ~40.000 voitures électriques.
    J'espère que Renault va avoir de la concurrence pour 2019, et spécialement de la part des coréens.
    En Europe les suédois se sont réveillé cette année et vont certainement attirer les coréens, et donc en France le quota de coréens risque de ne pas bouger.
    Le délais d'attente d'une Kona c'est 6 mois, j'espère que ça va s'améliorer pour 2019.
    Il faut déployer les bornes 100kW pour l'arrivée des voitures CCS en 2019-2020. La Kona testé par un marseillais que je ne nommerait pas, a clairement montré quelques défauts du déploiement. Il faut s’inspirer des norvégiens.
    L'état doit faire des appels d'offres cohérents et aussi passer des lois pour les autoroutes. Parce que IZIVIA (ex: Sodetrel) c'est pas la folie.

    • Ouaip, à peine 31 et quelques, c'est une progression mais c'est pas extraordinaire non plus...
      Que les prix d'accès baissent, que les stations de bornes rapides à paiement CB fleurissent partout et çà ira mieux

  • Super ! On va voir refleurir les centrales nucléaires, histoire de remplacer le CO2 par des déchets radioactifs !

    • Il y a d'autres solutions que le nuk pour faire de l'électricité, il n'y a qu'en France qu'on semble ne pas le comprendre

      • C'est vrais, on fait partout autrement, avec du charbon et lignite surtout, ce qui donne des particules fines qui tuent 100 000 personnes chaque année juste pour 2 pays la France et l' Allemagne et sans même parler du co2 et du dérèglement climatique.
        Mais çà a de l'importance, le dérèglement climatique?

        • Rien ne se résout en un jour, mais parler du charbon de l'Allemagne sans voir que sa part diminue au point qu'il est passé en 2018 dans ce pays en seconde place dans la production d'électricité avec 38% et derrière les ENR qui en représentent maintenant 40%. Dans 2 ans, les allemands seront à l'abri du risque nucléaire et en 2035, à ce rythme ils auront également éradiquer le charbon alors que nous auront toujours cette épée de Damoclès nucléaire sur la tête et que certains qui vivent dans le passé avec de vieilles infos jamais actualisées parleront encore du charbon allemand.
          Les ritournelles selon lesquelles nous sommes les plus beaux et les plus fort et les autres les plus bêtes finissent par devenir lassantes.
          Serge Rochain

    • Pour info pour produire 1L de carburant il faut utiliser 2kWh d'électricité.
      Si un VT consomme 7L au 100km il consomme aussi 7*2 = 14 kWh au 100km.
      Hors en moyenne un VE consomme 14 a 15 kWh/100 en cycle mixte.
      Donc un VT remplacé par un VE c'est presque une opération blanche en terme de consommation électrique.

      • "Pour info" ? Personne n'a encore réussi à trouver une source pour ces 2kWh d'électricité par litre de carburant… Sûrement parce que ça ne tient pas la route. Ça ferait du raffinage le consommateur de la moitié de l'électricité du secteur industriel en France. Juste pour le carburant, en oubliant les plastiques (!) et les produits chimiques.

      • Non parce qu'on arrêtera pas les raffineries car elles ne sortent pas que du carburant.

        • La pétrochimie deviendra le premier client de ces raffineries qui ne produiront plus que pour elles. A quoi servirait de l'essence que plus personne ne veut ? Même les matières plastiques qui en sortent seront pour la plupart illégaux avant même la fin des VT
          Les raffineries diviseront leur production par 100 avant de le faire par 1000

          • 1) on n'est pas obligé de mettre du plastic dans une voiture. Autrefois il n'y en avait pas et on sera capable de refaire ce que l'on a déjà fait.
            2) Il n'y a pas que la pétrochimie qui soit à l'origine du plastic. D'ailleurs, l'industrie forestière associée à la chimie de la cellulose est en passe de devenir le premier fabricant de plastic biodégradable, et précisément par ce que les sacs issus de la pétrochimie ne le sont pas et sont devenu interdit dans leur forme "ne sert qu'une fois".

    • - Nombre de véhicule en France (en gros) : 39 000 000
      - Consommation moyenne véhicule électrique : 10 kWh/100km
      - Distance moyenne parcourue par an : 13 194 km/an

      Soit environ 51.5 TWh d’énergie consommé.

      Production en 2017 selon RTE : 529.4 TWh dont environ 36 TWh d'exportation.

      Pas de quoi faire fleurir des centrales nucléaires. Par contre en maintenant les autres production d'électricité et consommation actuelle il faudrait doubler la quantité d'ENR produite.

      • c'est plutôt 15KWh au 100 que 10 mais cela ne change pas grand chose car avant que le parc des 39M d'auto passent à l'électrique il va couler de l'eau sous les ponts. Et bien avant que cela n'arrive la production éolien+PPV aura dépassé de 3 à 4 fois la capacité de production de nos 58 réacteurs nucléaires qui ne représenteront donc presque plus rien et c'est tant mieux.

      • Le chiffre de la conso moyenne est sous estimé je pense. Il faut mieux prendre entre 17 et 20 kWh/100 avec le rendement de la charge et les pertes sur les lignes mais l'idée est là. Il y a des tonnes d'études sur le sujet et même RTE le dit: le VE ne plombera pas le réseau et il n'y a pas besoin de doubler le nombre de centrales nuk. C'est encore une fake news vehiculées par les adorateurs de pick-ups !

        • Sans compter que le VE c’est en plus du stockage potentiellement mobilisable en grande quantité ... et cela pourrait bien être décisif pour accompagner le dev des EnR, en diffu ou non ... c’est le smart grid de demain.

          • Il ne faut pas le dire au conditionnel…. mais utiliser le futur, car cela se passera bien ainsi. C'est la seule façon, bien opportune, de justifier des capacité de 60 à 100 KWh alors que 360 jours par an on n'a besoin que de 5 à 10 KWh, et de la totalité de la performance de la batterie 5 à 6 jours par an.

      • Les 10 kWh / 100 km me semblent très optimistes et vous ne tenez pas compte des pertes à la charge et pour l'acheminement de l'électricité. Mais le fond de de votre propos est tout à fait juste.

      • 10 kWh/100 km en moyenne je demande à voir. Et à 13194 km/an, quasi aucun VE n'est rentable par rapport à un VT équivalent.

        • Ca m'amuse beaucoup quand j'entends parler de "rentabilité" à propos du choix de son véhicule personnel qui n'a rien à voir avec ce critère. On s'achète une voiture pour mille raisons qui vont du coup de cœur à la nécessité d'avoir un moyen de locomotion personnel, mais en aucun cas on ne parle de rentabilité. Quelle est la rentabilité d'une Porsch 911 ?
          La rentabilité est une affaire d'entreprise, l'auto est un outil de travail, qui doit produire comme tous les outils de l'entreprise.

          • Tu es monsieur Moyenne, je suppose ? Quelle voiture ? Quelle route ? Quelles conditions météo ? Est-ce une performance atteinte une fois ou régulièrement ? L'as-tu mesurée en sortie de centrale ?

          • Désolé, je viens de me relire, je ne souhaitai pas que mon message ressorte aussi agressif.

        • On est effectivement plutôt à 20kWh/100km, entre une consommation "quotidienne" plus proche des 13, augmentée pendant les voyages longue distance, et les différentes pertes. Mais sur le principe, le calcul reste approximativement juste.

          • Si on s'en fout de la rentabilité, pourquoi calculer ce que consommeraient les centrales ?

          • simplement parce que certains se plaisent à raconter des sornettes selon lesquelles si tout le parc était électrique les 58 réacteurs nuk ne suffiraient pas à les alimenter….. alors il faut bien montrer à ces perroquets qui ne font que répéter ce qu'ils entendent du moment que cela montre que les VE sont une hérésie, mais qui ne vérifient jamais rien à partir du moment où il faudrait faire une addition (ce qui doit être trop compliqué pour eux), qu'ils feraient mieux d'aller baver ailleurs sur les VE….. qu'ils achèteront de toutes les faons un jour ou l'autre.

      • T'inquiète, je pense qu'il est aussi dans les manifs quand on veut installer des éoliennes un peu trop près de chez lui...

  • Il va peut-être falloir arrêter avec ces titres racoleurs d'années, de trimestres, voire de mois records. Le VE est très bas par rapport à ce qu'il devrait, ce qu'il vise, ce qu'il pourrait. Étant très bas et faisant l'objet d'aides spécifiques et d'une certaine médiatisation récente, il ne peut que progresser, et donc "battre des records" de médiocrité pour l'instant, et sur le marché Français. A côté la Model 3vient de produire 153000 unités en 2018, donc 61394 au Q4. On peut être sûr que ce sera le double au moins cette année.
    Ce qu'il faut voir, c'est la progression. Si elle n'est pas croissante, donc - je dis cela au hasard - de +30% après avoir été de +20% l'an passé, et de +10% l'année d'avant, ce n'est pas bon. A cet éclairage, ce n'est pas encore brillant, c'est du 200 lumen pour éclairer les WC, pas plus. ;) Et il faut bien sûr comparer à la croissance, ou décroissance des tout carburant (essence - diesel). Autant, au début, on était content de "battre des records" en VE, autant, là si on ne peut dire que cela, c'est que ça plafonne.

    • Aliocha29, tu sais combien de véhicules sont vendus sur le marché américain par an (Marché de fort Telsa) ? Grosso modo entre 17 et 18 millions de véhicules. bref cela serait bien de comparer des marchés équivalents, soit l'Europe VS USA . Et encore le marché Européen représente 15 millions de véhicules environ.

      • Certes. Mais avant Tesla, le VE c'était 0. Avant Nissan et Renault c'était 0 aussi en France, sauf que cela progresse nettement moins vite car l'offre ne répond pas à la demande. En outre, l'offre qui va peut-être commencer à être intéressante chez nous n'est pas locale, mais coréenne. En outre, je ne suis pas allé voir, mais si tu commences à compter les Pick-ups là dedans, c'est hors sujet. C'est un marché spécifique aux Américains et il ne s'agit plus vraiment de voitures particulières si on se place du point de vue européen (bref, des monstres). Celui qui veut un Pick-Up n'est pas prêt de prendre un VE, en effet.
        En France, nous attendons simplement de voir des Clio 4, Captur, Kadjar, Scenic, Mégane, Dacia, ou autres voitures mass market déclinées en VE, mais bien sûr ce serait tuer la poules aux œufs d'or. On nous vend une Zoé avec un design bizarre. Mes collègues croient que c'est une petite voiture citadine, et ont du mal à me croire quand je leur explique qu'elle a l'habitabilité d'une Clio 4 et se trouve dans la même catégorie, voire plus. La faute au design, sans doute. Côté VE, je ne vois que les coréennes d'attirantes à ce jour : Ionic, Kona, Kia ... J'ai un peu d'espoir côté VW pour 2020 toutefois.

    • " Il va peut-être falloir arrêter avec ces titres racoleurs d’années, de trimestres, voire de mois records. "

      C'est con de dire ça sur un article où justement le titre principal n'est pas racoleur -_-.

        • Et la "chapeau" vous savez ce que c'est? "la voiture électrique boucle une année 2018 record et progresse" ... : c'est en gras et en sous-titre.

          • On sait ce que c'est. Et toi ? Ça résume en quelques lignes le contenu de l'article pour inciter à poursuivre la lecture. Et donc ça n'est pas un titre. En l'occurence, il n'est pas raccoleur non plus. Et les chiffres sont vérifiables.
            Quant à l'enthousiasme du rédacteur, on reste dans l'humain. Chacun colore ses écrits en fonction de son expérience et de ses valeurs, comme chaque lecteur le fait. En l'occurence, sur le titre, le rédacteur a fait (à mon goût) un peu trop sobre. Juste des chiffres arides sans engagement de sa part. Dans le chapeau, on perçoit un peu plus l'humain derrière, et c'est bien.

  • Il y a un bruit qui court au sujet d'une baisse des prix négociable avec les concessionnaires pour l'achat d'une Zoe ? Est-ce que des personnes peuvent confirmer cela ? Certains parlent de 1000 euros voire plus... Cela ne semble pas être le cas chez Nissan. Avez-vous l'impression que les concessionnaires ont plus envie de vendre des VE ?

    • Les concessionnaires sont des commerciaux pour qui ce qui compte, c'est le bénéfice réalisé. S'ils ont plus à gagner en vendant des étrons dorés à l'or fin que des diamants bruts, ils le feront !

Partager
Publié par
Michaël TORREGROSSA

Articles récents

Essai vidéo Nouvelle Renault ZOE : quelle autonomie sur autoroute ?

Que vaut la Nouvelle Renault Zoé 52 kWh sur un long trajet via l'autoroute ? Nous l'avons testée entre Paris et…

15 novembre 2019

Voiture électrique : Volkswagen annonce un nouvel investissement colossal

Sur la période 2020-2024, le géant allemand va consacrer environ 33 milliards d’euros dans le développement de ses activités liées…

15 novembre 2019

Voitures, bus, camions : où en est la mobilité hydrogène en France ?

L'association AFHYPAC a invité Automobile Propre pour présenter les avancées de la filière hydrogène en termes d’infrastructures, de véhicules disponibles,…

15 novembre 2019

A Munich, BMW prépare les batteries du futur

Concentré sur l'ensemble de la chaîne de valeur, le nouveau centre d'excellence de BMW à Munich développe et expérimente les…

15 novembre 2019

Les bienfaits des voitures électriques effacés par les SUV thermiques

Dans son rapport annuel intitulé World Energy Outlook 2019 (Perspectives énergétiques mondiales) et disponible depuis quelques jours, l’Agence internationale de…

14 novembre 2019

Moto électrique : La Newron EV-1 expliquée par son concepteur

Prévue pour être diffusée en une très petite série de 12 exemplaires, la moto électrique Newron EV-1 est déjà perçue…

14 novembre 2019

Ce site utilise les cookies.