Les villes lauréates des trophées des territoires électromobiles 2015

Les villes lauréates des trophées des territoires électromobiles 2015

L’AVERE France vient d’officialiser les vainqueurs de l’édition 2015 des Trophées des territoires électromobile qui récompensent les collectivités les plus engagées dans le développement du véhicule électrique.

De la petite commune à la métropole, 7 territoires ont été récompensés à l’occasion de la cérémonie 2015 des Trophées électromobiles organisée ce jeudi 17 décembre au Ministère de l’économie.

Décernés depuis 2010, les Trophées des territoires électromobiles viennent récompenser l’implication des collectivités locales dans le développement de la mobilité électrique selon différents critères : déploiement de bornes de recharge, équipement des flottes, aides à l’acquisition, expérimentations, autopartage etc…

Publicité


Vous retrouverez ci-dessous la liste des 7 territoires récompensés. Pour chacun d’eux, l’AVERE France propose un reportage vidéo. Idée pour l’an prochain : au delà de caresser les collectivités dans le sens du poil, proposer un palmarès des territoires les moins mobilisés dans la transition énergétique des transports (la Fubicy le fait pour le vélo avec son prix du « Clou Rouillé »). Je pense qu’il y aurait malheureusement pléthore de candidats…

Valberg – Alpes Maritimes

Dans la catégorie des communes de moins de 10.000 habitants, c’est la station de haute montagne Valberg qui est  distinguée cette année.

Alors que le transport est responsable de 60 % des émissions gaz à effets de serre dans la station, Valberg a décidé de mettre l’accent sur le développement de la mobilité décarbonnée.

Outre le développement du véhicule électrique au sein de sa propre flotte, la collectivité a également expérimenté l’autopartage électrique durant la saison 2014-2015 avec la mise en place d’une dizaine de Renault Twizy en libre-service.

Petit-Quevilly – Seine-Maritime

Engagée depuis 2010 à travers l’adoption de sa charte environnementale, la ville du Petit-Quevilly propose des vélos électriques pour ses agents et compte de nombreux projets : ligne de transport en commun en site propre d’ici 2018, instauration d’un vélo-école etc…

Cagnes-sur-Mer – Alpes-Maritimes

Ville du Sénateur Louis Nègre, auteur de la première version du livre-vert sur les infrastructures de recharge publiques, Cagnes-sur-Mer reçoit un trophée dans la catégorie des villes de moins de 50.000 habitants.

La collectivité se distingue par la mise en place de véhicules électriques au sein de sa flotte mais aussi par l’intégration du dispositif d’autopartage électrique Auto Bleue piloté par la Métropole Nice Côte d’Azur.

Publicité


En termes de communication, la ville de Cagnes-sur-Mer a également co-organisé le premier « Riviera Electric Challenge : Cagnes for EVER », un rallye en véhicule électrique organisé en marge du salon EVER Monaco et dont la seconde édition se déroulera le 6 avril 2016.

Communauté d’Agglomération Rambouillet Territoires – Yvelines

Regroupant 25 communes, la Communauté d’Agglomération Rambouillet Territoires est récompensée pour ses actions en faveur de l’innovation.

La communauté d’agglomération a notamment lancé un service d’autopartage électrique à destination des agents des communes adhérentes et teste, depuis l’été 2014, le véhicule autonome à travers des projets labellisés par Mov’eo et LUTB.

Paris

Récompensée dans la catégorie des territoires de plus de 100.000 habitants, la ville de Paris a été choisie pour les nombreuses mesures de son plan anti-pollution :

  • Aides à l’achat de véhicules utilitaires électriques ou GNV pour les professionnels et à l’installation de points de recharge dans les copropriétés;
  • Stationnement survoiriegratuitdesvéhiculesélectriques (limitéà 2 heures pourles non–‐résidents et les professionnels) ;
  • subvention de 6300 euros pour un véhicule électrique et de 4000 euros pour un hybride rechargeable offerte aux taxis
  • Subvention de 400 euros pour l’achat d’un deux-roues électrique etc…

Côté infrastructures, Paris prévoit de renforcer son réseau avec la mise en place de 550 bornes Autolib’ supplémentaires accessibles au tiers et débutera , à compter du mois prochain, le déploiement de 60 bornes Bélib’ comprenant 120 points de charge accélérée et 60 points de charge classique.

Paris s’est également engagée à la transition de ses transports publics en adoptant progressivement le bus électrique en lieu et place des bus diesel.

SyDEV – Vendée

Pour la première fois ouverts aux syndicats d’énergies, les trophées récompensent la démarche exemplaire du SyDEV en Vendée.

Pionnier dans le déploiement d’infrastructures de recharge, le SyDEV a débuté ses installations en mai 2014 et compte aujourd’hui un réseau de 75 bornes installées à travers le département, dont 6 rapides et 69 bornes 3-22 kW.

« A ce jour, nous avons délivré 650 cartes et réalisé plus de 7000 recharges » nous explique Pascal Houssard. « Le plan fait actuellement l’objet d’une actualisation et nous prévoyons la mise en place de 40 bornes 3-22 kW et 4 bornes rapides supplémentaires d’ici fin 2016. Dans un second temps, nous travaillons sur un réseau parallèle avec la charge 3-7 kW dont le dimensionnement interviendra en 2016 pour un déploiement à compter de 2017. »

Depuis deux ans, le SyDEV est également l’un des principaux acteurs du Vendée Electrique Tour dont la troisième édition, prévue début juin 2016 et rebaptisée Vendée Energie Tour, prendra une nouvelle ampleur en s’élargissant à l’ensemble des énergies alternatives. Nous y reviendrons en détails très prochainement.

Conseil Régional de la Réunion

Avec plus de 4 millions d’euros investis au cours des 5 dernières années en faveur du véhicule électrique, le Conseil Régional de la Réunion a mis en place de nombreuses :

  • Soutien financier aux projets de recharge photovoltaïque
  • Financement à 80 % des bus électriques et hybrides
  • Acquisition de voitures électriques et hybrides et de vélos électriques pour les agents.

Publicité