Bien déterminé à faire de l’ombre à Tesla et aux autres modèles électriques du segment premium, on savait que l’industriel chinois Thunder Power projetait l’implantation d’une usine en Europe. Selon des informations publiées ces dernières heures par plusieurs quotidiens belges, Shen Wei, CEO du fabricant basé à Hong-Kong, négocierait l’acquisition d’une partie de l’immense site abandonné l’année dernière par Caterpillar dans la banlieue de Charleroi.

Thunder Power exploite déjà une usine en Chine, à Gangzhou, et prévoit la commercialisation d‘une  berline électrique en 2019, puis, en 2020, d’un SUV haut de gamme et 100% électrique, dévoilé en 2017 au salon de Francfort. Des modèles concurrents des Tesla Model S et X mais aussi de l’Audi électrique E-tron, dont les premiers exemplaires sortiront cette année d’une autre usine belge, à Forest, dans la banlieue de Bruxelles.

Publicité


L’objectif de Thunder Power serait de vendre 40.000 unités par an en Europe, en visant d’abord les marchés allemand et britannique. Lors du dernier salon de Francfort, le fabricant avait laissé filtrer son intention de construire une usine à Barcelone. Mais un autre scénario semble maintenant se dessiner.

Il y a deux ans, l’annonce de la fermeture du site de Caterpillar avait provoqué un véritable séisme social dans la région de Charleroi : près de 6000 emplois directs et indirects perdus. Depuis lors, le gouvernement wallon a racheté les bâtiments pour 1 euro symbolique et cherche activement un repreneur. Ces derniers jours, des informations dévoilées par le quotidien économique chinois Digitimes et relayées par la presse belge font état de négociations entre la Sogepa, le bras financier du gouvernement wallon, et des dirigeants de Thunder Power. Un accord-cadre aurait été conclu lors de la visite d’une délégation wallonne en Chine. Outre l’implantation d’une usine d’assemblage sur l’ancien site de Caterpillar, l’accord prévoirait également le déménagement, dans le même bâtiment, du centre de recherche et de développement européen de Thunder Power, installé actuellement à Milan.

D’après Digitimes, la Sogepa aurait consenti un investissement de 150 millions d’euros dans le partenariat négocié avec Shen Wei, patron de Thunder Power.

Précisons toutefois que l’information n’a encore été confirmée par aucun des deux partenaires. « C’est un dossier complexe et confidentiel » a déclaré un porte-parole du gouvernement wallon.

L’usine Caterpillar à Gosselies, près de Charleroi, avant sa fermeture en 2017

Publicité