tesla-model-3-production

D’après Adam Jonas, analyste pour le compte du cabinet américain Morgan Stanley, des retards sont à prévoir pour la Tesla Model 3 dont la mise sur le marché ne pourrait intervenir avant fin 2018.

La Model 3 échappera t-elle aux problèmes de calendrier déjà rencontrés avec la Model S et le Model X ? Alors que la mise en production de sa petite dernière reste le principal enjeu du constructeur californien, Adam Jonas, analyste au sein du cabinet américain Morgan Stanley, estime que le calendrier annoncé par Elon Musk est « irréalisable ». Annoncée pour le second semestre 2017, la Model 3 ne pourrait pas sortir avant fin 2018 selon lui.

Publicité


Même punition quant aux capacités de production. Alors que Tesla a engrangé quelques 400.000 commandes en quelques mois, Adam Jones estime que le constructeur ne pourra pas produire plus de 60.000 Model 3 en 2019 et 130.000 en 2020. Bien loin des 100.000 annoncées par le constructeur dès 2017. Si le pronostic s’avère exact, il risque de décevoir bon nombre d’utilisateurs et provoquer un abandon progressif des précommandes au profit d’autres modèles disponibles plus rapidement.

Bien évidemment, les annonces d’Adam Jones restent des prévisions qui n’ont pas été commentées par Elon Musk, plus que conscient de l’enjeu industriel lié à la production de sa petite dernière sur un marché devenu de plus en plus concurrentiel. Pour rappel, le patron de la marque met les bouchées doubles pour organiser la fabrication de la Model 3, accélérant notamment dans le domaine de l’automatisme avec la récente acquisition du spécialiste allemand Grohmann. Le constructeur devrait également organisé un nouvel événement autour de la Model 3 vers la fin du premier trimestre 2017. Une opération qui sera sans doute l’occasion de communiquer de nouveaux éléments quant à la mise en place de ses outils de production.

Et vous ? Pensez-vous que Tesla pourra respecter ses délais avec la Model 3 ou l’enjeu industriel est-il trop important ?

Publicité