Alors que l’autopartage devrait compter 36.7 millions d’utilisateurs à travers le monde d’ici 2025, soit cinq fois plus qu’aujourd’hui, Daimler présente la Smart vision EQ ForTwo, un concept électrique et autonome censé révolutionner le concept de libre-service qui sera présenté au salon de Francfort.

Si les constructeurs avaient jusqu’ici pour habitude d’attendre les journées presse pour révéler leurs concepts, ils sont désormais de plus en plus nombreux à les présenter bien avant l’ouverture des salons. Alors que BMW présentait hier son Mini Elecric Concept, Smart vient de lever le voile sur la Smart Vision EQ ForTwo, un concept urbain électrique et autonome.



Sans pédales ni volant

Alors que la plupart des concepts autonomes conservent volant et pédales pour offrir une certaine polyvalence, le concept de Smart s’en affranchi totalement.

Résultat : un habitacle encore plus vaste composé d’un grand écran de 24 pouces venant remplacer le traditionnel tableau de bord et d’une banquette revêtue d’un similicuir blanc capable d’accueillir jusqu’à deux occupants.  Au centre, un accoudoir permet de créer une séparation entre les deux passagers ou à entreposer des objets.

L’autopartage revisité

Très impliqué dans le domaine de l’autopartage via sa filiale Car2Go qui compte plus de 2.6 millions d’utilisateurs à travers le monde, Daimler présente avec la Smart vision EQ ForTwo un concept qui pourrait préfigurer certaines évolutions de son service.

Alors que l’actuel Car2Go impose aux usagers de se rendre jusqu’à la voiture préalablement réservée, la Smart vision EQ sera en mesure d’aller automatiquement jusqu’à eux tandis que le trajet à réaliser serait directement commandé sur mobile. En outre, une fonctionnalité 1+1 permettra de mettre en contact deux passagers effectuant un trajet similaire. De quoi offrir des économies sur le coût du service et fluidifier le trafic. Une fois la course terminée, la voiture pourra se rendre directement en station pour être rechargée, le constructeur évoquant la piste de l’induction.

Pour communiquer avec son environnement, la Smart vision EQ pourra compter sur le « Black Panel », un écran situé sur la calandre grâce auxquels différents messages peuvent être communiqués. Dans le cas de l’autopartage, il s’agit de préciser la destination ou la disponibilité du véhicule.

Batterie 30 kWh

Si la partie électrique n’est pas vraiment au cœur du concept, Smart indique la présence d’un pack batteries de 30 kWh, soit de quoi espérer 200 à 250 km d’autonomie. Une configuration que beaucoup espéraient lors du lancement des nouvelles Smart électriques dont la capacité batteries est toujours limitée à 17.6 kWh.

En termes de gabarit, le constructeur reste dans sa philosophie avec une longueur, une largeur et une hauteur respectives de 2 699, 1 720 et 1 535 mm (2695 x 1663 x 1555 mm pour une ForTwo Electric Drive).

« La smart vision EQ fortwo est notre vision de la mobilité urbaine du futur. Il s’agit du concept d’autopartage le plus radical qui soit : complètement autonome, totalement communicante, intuitive, entièrement personnalisable et bien entendu électrique » résume Annette Winkler, la patronne de Smart. Reste à savoir à quelle échéance un tel véhicule pourra être en mesure de débarquer sur nos routes… Peut-être pas avant 2030 selon la vidéo ci-dessous…



Galerie photos