Annonçant le futur SUV urbain de la marque tchèque, le concept Skoda Vision X sera révélé à Genève et inaugurera un système hybride inédit. Fonctionnant en 48 volts, celui-ci associera un moteur au gaz naturel à un petit moteur électrique.

Basé sur une solution hybride 48 volts, le Skoda Vision X repose sur un bloc 1.5 TSI de 130 chevaux de puissance et 250 Nm de couple. Capable de fonctionner aussi bien au gaz naturel qu’à l’essence à travers un système bi-carburation, ce moteur s’alimente sur deux réservoirs GNV : le premier situé sous les sièges arrière et le second derrière l’essieu arrière.

Publicité


Deux moteurs électriques complètent le système gaz. De puissance modeste – seulement 20 kW (27 chevaux) de puissance pour 70 Nm de couple – ils viennent épauler le moteur gaz en cas d’appel de puissance, comme par exemple lors des phases d’accélération. Alimentés par une batterie de 1.5 kWh rechargée lors des phases de freinage et de décélération, ils autorisent deux kilomètres d’autonomie au mieux. C’est finalement assez peu mais l’idée de Skoda est de parvenir à proposer une technologie à prix serré ce que n’aurait pas permis l’ajout d’une batterie de plus forte capacité et de moteurs électriques plus puissants.

Annonçant jusqu’à 650 km d’autonomie, le Skoda Vision X peut abattre le 0 à 100 km/h en 9.3 secondes et atteindre 200 km/h de vitesse maximale. En termes d’émissions, la technologie hybride gaz affiche de belles performances avec une moyenne annoncée à 89 g CO2/km.

De belles perspectives

Si le GNV est aujourd’hui très peu développé en France sur le segment des voitures particulières malgré l’effervescence autour du déploiement des stations pour les poids-lourds, la technologie est bien plus populaire dans d’autres pays européens.

Avec ses différentes marques, le constructeur allemand propose aujourd’hui près d’une vingtaine de modèles fonctionnant au gaz naturel et la technologie hybride pourrait être une « prochaine étape » pour améliorer le bilan carbone de son offre GNV. Une façon de compléter sa gamme électrique avec une autre technologie alternative à la fois mature et abordable.

Et vous ? Que pensez-vous de la technologie hybride gaz ? Seriez-vous prêt à franchir le pas ?

Publicité