Rendu possible depuis le 4 avril 2020, le rétrofit électrique est éligible à la prime à la conversion. La métropole de Grenoble et la région Ile-de-France proposent de compléter cette subvention par une aide supplémentaire dont les contours ont évolué.

Prime à la conversion : petit rappel

Le bonus gouvernemental ne concerne pas encore le rétrofit électrique, à l’inverse de la prime à la conversion.

A condition de présenter un revenu fiscale de référence par part (RFR) inférieur à 18.000 euros, une aide de 5.000 euros peut être accordée pour transformer une voiture essence ou diesel. Au-delà de ce seuil, l’enveloppe descend à 2.500 euros.

Sans condition fiscale, la prime s’élève à 5.000 euros pour modifier une camionnette et à 1.100 euros pour les véhicules à 2 ou 3 roues et les engins considérés comme quadricycles (catégorie européenne L).

VoitureCamionnetteAutres
RFR < 18.000 €
5.000 €5.000 €1.100 €
RFR > 18.000 €
2.500 €5.000 €1.100 €

Pour en bénéficier, il faut être majeur, résider en France, avoir fait remplacer par un professionnel habilité le groupe motopropulseur thermique par une architecture électrique à batterie ou à pile à combustible hydrogène, être propriétaire du véhicule depuis au moins 1 an, et ne pas le vendre dans les 6 mois ni avant d’avoir parcouru au moins 6.000 km.

Métropole de Grenoble

Dès février 2020, alors que le rétrofit n’était pas encore légalisé en France, la métropole de Grenoble a été la première collectivité à proposer d’accompagner financièrement cette opération.

Aujourd’hui, les subventions sont accordées concernent uniquement les utilitaires et petits poids lourds de moins de 7 tonnes de PTAC. Leurs montants s’inscrivent pour les particuliers résidants sur le territoire dans une fourchette de 2.500 à 7.200 euros selon RFR.

RFR < 6.300 €RFR < 13.489 €RFR > 13.489 €
PTAC <= 2,5 t
6.000 €5.000 €2.500 €
PTAC <= 3,5 t7.200 €6.000 €3.000 €

Les associations, les commerçants non sédentaires, les professions libérales, les SCI, les entreprises de moins de 250 salariés (y compris les micro-entreprises) peuvent bénéficier de 4.000 ou 6.000 euros (selon PTAC). Contrairement aux particuliers qui ne peuvent toucher qu’une seule fois l’aide de la métropole, les professionnels peuvent convertir jusque 5 véhicules.

Professionnels
PTAC <= 2,5 t
4.000 €
PTAC <= 7 t6.000 €

Ile-de-France

En septembre dernier, la région Ile-de-France a décidé de promouvoir aussi le rétrofit électrique auprès de entreprises du territoire comptant au plus 50 salariés et dont le bilan annuel ne dépasse pas les 10 millions d’euros. Les gros rouleurs que sont les taxis, chauffeurs VTC et transporteurs de marchandises sont pleinement concernés par le dispositif.

Nouveauté : les particuliers viennent de rejoindre le cercle des bénéficiaires. Pour eux, comme pour les professionnels, la subvention cumulable avec la prime à la conversion de l’Etat est de 2.500 euros s’il s’agit de convertir à l’électrique les voitures, utilitaires légers et poids lourds (sans limite de PTAC).

Les deux-roues de type scooters, les trois-roues et les quadricycles sont éligibles à une prime de 500 euros.

ProfessionnelsParticuliers
VP, VU, PL
2.500 €2.500 €
Autres500 €500 €

Dans tous les cas, les véhicules transformés devront être conservés au moins 2 ans.