Renault ZE TOUR : c’est arrivé près de chez vous


Publicité

À l’occasion de la sortie de sa gamme de véhicule électrique pour l’automne, Renault a décidé d’aller à la rencontre des internautes en lançant une opération de communication à travers la France. Après Lille, Bordeaux, Paris, Strasbourg et attendant Marseille, le ZE Tour s’est posé l’espace d’une journée à Lyon ce 17 juin.

NB : cet article fait suite à l’article d’hier qui présentait le Renault ZE Tour.

La journée était animée par Gaël Leforestier et son équipe, offrant la possibilité de tester une Renault Fluence ou une Renault Kangoo (3 modèles sont à disposition) sans avoir effectué de souscription d’achat au préalable (à l’inverse des grands salons auto, où il n’est pas possible de s’y présenter le jour même sans être y inscrit à l’avance).

Ce que l’on peut retenir de cet événement

Un premier regret concerne l’emplacement excentré de cette manifestation en banlieue Nord Ouest Lyonnaise (Tour Salvany, à proximité du Conseil Régional Rhône Alpes, à 30 min du centre Ville). Il en résulte une affluence moyenne (bien que je me m’y sois présenté à l’heure du déjeuner), néanmoins ce cadre a permis de pratiquer la Fluence et la Kangoo sur des routes sinueuses et vallonnées.

J’ai ainsi pu constater que la conduite s’en trouve plus robuste et allégée qu’avec l’équivalent thermique. Les remarques sur l’« accélération rapide » revenaient souvent chez les conducteurs qui roulaient pour la première fois en voiture électrique, tout comme l’impression de silence, et le bruit de sifflement d’avion.

Cette initiative a le mérite d’exister et de permettre de faire découvrir « des modèles full électriques » à des conducteurs peu ou pas suffisamment au fait du véhicule électrique. Cette manifestation se veut également pédagogique et les personnes de Renault sont disponibles tout au long de la journée afin de répondre aux nombreuses questions (autonomie, coût, emplacement des bornes de charges). Renault s’est associé avec Schneider électrique pour l’installation de bornes/kit de recharge.

Une autre frustration pour ma part, c’est le fait ne pas avoir pu tester le système « quick drop » mis en place par Better Place. Ce système sera d’ailleurs en test à Amsterdam et Copenhague (projet soutenu par la commission européenne). Pour la France, le personnel de Renault s’est montré plus évasif (mais sans vouloir donner de scoop, je peux vous assurer que Renault a déjà bien prospecté pour trouver des emplacements, notamment en région lyonnaise).

Renault ZOE valide le modèle de batterie échangeable

Renault mise beaucoup sur le développement de sa filière électrique et communique énormément depuis 2 ans. Le renouvellement de sa gamme a pu pâtir de cet investissement lourd et orienté « full electrique ». À la vue des chiffres actuels de livraison des voitures électriques, on peut se demander si la stratégie ne s’avère pas trop risquée. Néanmoins, on peut aussi et surtout reconnaître ce pari électrique comme volonté pionnière de changement.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre