Après avoir dévoilé l’EZ-GO, un prototype de voiture-taxi sans conducteur, Renault robotise l’utilitaire. La marque présente EZ-PRO, un concept autonome et électrique pouvant être assemblé en convoi. Un véhicule principalement destiné aux livraisons du dernier kilomètre mais également personnalisable en food-truck ou boutique mobile.

Des véhicules de livraison autonomes et sans pilote dans nos rues d’ici une dizaine d’années ? Si la technologie reste à développer et le cadre législatif à trouver, Renault envisage de faire circuler l’EZ-PRO à l’horizon 2030. Comme son jumeau EZ-GO présenté en mars et destiné au transport de personnes, le concept semble tout droit sorti de « Black Mirror », une célèbre série télé dystopique. On y voit notamment un robot-véhicule très ressemblant livrer les pizzas d’une grande enseigne américaine. Une vue d’artiste qui pourrait donc prochainement être transposée dans la réalité.

Des pods qui rejoignent ou quittent le convoi en cours de route

Le concept EZ-PRO -prononcez « Easy Pro »- peut être assigné à différentes missions. Conçu pour les livraisons du dernier kilomètre, il peut aussi être adapté en boutique, café, food-truck ou en casiers en libre-service. Se déplaçant en convoi, le système se compose d’un « pod leader » et d’un ou plusieurs pods suiveurs appelés « robot-pods ». Automatiquement synchronisés, ils ne nécessitent aucun attelage physique et peuvent rejoindre ou quitter le convoi en cours de route pour atteindre leur destination.

Le véhicule de tête intègre un cockpit occupé par un « concierge », humanisant le concept. Il peut par exemple livrer des colis fragiles en mains propres et assurer les formalités avec un commerçant. Conçu comme un espace de travail, le poste est toutefois équipé d’un joystick permettant la conduite manuelle si nécessaire. Sur le toit, des panneaux photovoltaïques translucides doivent produire assez d’énergie pour alimenter les équipements électriques.

Jusqu’à 2 tonnes de charge utile

Chaque pod est doté de 4 roues directrices, facilitant les manœuvres. Totalement carénés, ils donnent l’impression de flotter au-dessus de la route. Ils peuvent cependant être rehaussés grâce à des pistons, même si Renault affirme rêver de routes sans ralentisseurs à l’avenir. Des dos-d’ânes et autres coussins berlinois devenus inutiles dans un univers exclusivement composé de véhicules autonomes.

Seules les roues arrière sont motrices, autorisant une vitesse maximale de 70 km/h. Les batteries logées entre les essieux doivent offrir une autonomie d’environ 300 kilomètres. Longs de 4,8 m, hauts de 2,2m et larges de 2,1 m, les robot-pods peuvent emporter jusqu’à 2 tonnes de charge utile dans un volume de 12 m3. Ils doivent pouvoir être rechargés par induction, sur poste fixe ou en mouvement via une boucle disposée sous le bitume.

L’EZ-PRO, futur container standard ?

Fixées sur la plateforme motrice des robot-pods, les boites peuvent être retirées, déposées, stockées ou transportées sur d’autres véhicules, à la manière des conteneurs standards actuels. Un avantage pour l’intermodalité, l’EZ-PRO étant le dernier maillon dans le processus de livraison des marchandises. Renault a ainsi présenté l’esquisse d’un semi-remorque à-priori autonome et électrique, dans lequel plusieurs boites peuvent être chargées puis disposées sur les pods.

L’EZ-PRO risque de coûter très cher au départ selon un cadre de Renault, qui évoque un tarif autour de 500.000 euros à la volée. Loué ou acheté, il pourrait trouver preneur auprès d’une grande variété de clients : multinationales du e-commerce et de la livraison, chaînes de café, boutiques mobiles ou fixes nécessitant un approvisionnement rapide en produits frais. Le concept reste cependant à affiner sur le plan technique et stylistique. Le constructeur au losange a une dizaine d’années devant lui avant une commercialisation prévue vers 2030.

Renault EZ-PRO : un concept de robot-livreur pour 2030
5 (100%) 4 votes