L’article du Figaro dévoilant le prix de la Renault Zoé à 15 000 euros (avec une location mensuelle de la batterie de 100 €/mois et prime gourvernementale de 5 000 € déduite) semble avoir fait le tour des médias et suscite un véritablement engouement médiatique.

Même si j’avais globalement une idée du prix que Renault appliquerait à ses véhicules électriques, j’ai été plutôt surpris de cette annonce. En effet, pourquoi est-ce que Renault communique sur le prix d’un véhicule électrique prévu pour courant 2012, alors que ses premières Fluence ZE et Kangoo ZE sortent l’année prochaine et qu’aucun prix « officiel » n’a été donné pour elles ?

Quoi qu’il en soit, je pense que cette « fuite » d’une « source interne » est à rapprocher avec l’annonce d’ici quelques heures par GM du prix de sa Chevrolet Volt. Renault a ainsi pris GM de vitesse, se plaçant sur le devant de la scène médiatique en France pour ce type de véhicule. On sait que le constructeur français présentera les tarifs officiels de la Fluence ainsi qu’un nouveau concept pour Zoé lors du mondial de l’automobile à Paris en octobre.

La guerre de la communication autour des voitures électriques à commencé. Espérons que cela permettra au grand public de découvrir les réalités du véhicule électrique, et que cela participera à accélérer le déploiement des infrastructures de charge, qui reste le talon d’Achille de ces voitures …