Fraîchement arrivé sur le marché, le Renault Captur e-Tech veut chatouiller certaines références. Mais le segment ne manque pas d’alternatives particulièrement intéressantes.

Longtemps absente de la scène des hybrides rechargeables, la marque au Losange lance son offensive avec le Renault Captur e-Tech. S’il propose de nombreux avantages dans sa forme pour une utilisation urbaine, son prix de vente le rapproche dangereusement du Kia Niro et du tout nouveau Ford Kuga, eux aussi équipés d’une motorisation rechargeable.

Uniquement disponible avec les finitions Intens et Initial Paris, le crossover fabriqué à l’usine Renault de Valladolid, en Espagne, ouvre son catalogue à partir de 33.700 euros. Si cette dernière version représentera la très grosse majorité des ventes, l’équipement complet de la déclinaison Initial Paris pourrait séduire quelques clients. Mais au prix de 37.200 euros, la réflexion s’impose. Car dans la même gamme de prix se trouvent le Kia Niro en finition Active (37.990 euros) et le Ford Kuga en version Titanium (37.100 euros).

Renault Captur E-Tech Plug-in hybride rechargeable 2020

Prix au mètre : avantage au Ford Kuga

Avec une longueur totale de 4,23 mètres, le Renault Captur e-Tech appartient au segment des crossover urbain, quand les 4,36 mètres du Niro vont chercher celui des SUV compacts. Encore plus grand, le Ford Kuga grimpe désormais dans la sphère des SUV intermédiaires avec 4,61 mètres de long. Certes, on n’achète pas une voiture selon son prix au mètre-carré, mais il est toutefois amusant d’effectuer cette comparaison qui appartient au domaine de l’immobilier pour lisser les disparités entre nos protagonistes. Ainsi, avec les niveaux de finition précités, le Kuga s’en sort à un prix de 4.284 €/m2, quand le Niro touche les 4.841 €/m2. Le Captur ne peut tenir la comparaison avec un prix de 4.885 €/m2 en finition Initial Paris (alors similaire au Kuga ST-Line X), alors que l’entrée de gamme revendique un tarif de 4.426 €/m2. La taille réduite du Captur sera toutefois un atout en ville.

Sans surprise, la taille du coffre donne l’avantage au Ford Kuga et ses 405 litres de volume en version hybride. Car comme les deux autres, ces modèles sacrifient quelques précieux litres sur l’autel de l’environnement : la présence de la batterie fait tomber le coffre du Kia Niro à 382 litres alors que le crossover de Renault avoue 265 litres.

Renault Captur

Kia Niro

Ford Kuga 

Longueur

4,23 m

4,36 m

4,61 m

Coffre

265 litres

324 litres

405 litres

Dotation garnie pour le Kia Niro

Si la gamme thermique est disponible avec l’entrée de gamme Trend, le Ford Kuga PHEV grimpe directement au niveau Titanium. Dans cette configuration, le SUV se distingue par la présence d’une instrumentation entièrement numérique avec un écran de 6,5 pouces et une dalle centrale tactile de 8 pouces. Cette dernière ouvre sur le système d’info-divertissement SYNC3, l’AppLink ainsi qu’Apple CarPlay et Android Auto. On note aussi la présence de l’ouverture et le démarrage sans clé Keyfree et de nombreuses aides à la conduite, à l’exception du Park Assist (en série sur Vignale).

L’aide au stationnement automatique est en revanche proposé en série sur le Renault Captur e-Tech Initial Paris, tout comme la sellerie cuir, les sièges et le volant chauffant et la dotation numérique aux dimensions plus généreuses (instrumentation de 10 pouces et système Easy Link de 9,3 pouces).

Le Kia Niro hybride rechargeable sort en tête de ce comparatif au chapitre des équipements avec une très riche dotation de série. Il faudra certes cocher les sièges et volant chauffants ou la sellerie cuir à surpiqûres rouges dans les options, mais le SUV coréen met le paquet sur le reste : l’instrumentation numérique, le toit ouvrant ou les aides au parking et à la conduite ne réclameront pas un seul centime supplémentaire.

Une mécanique complexe sur le Captur

Pour son arrivée dans le segment des véhicules hybrides rechargeables, Renault a développé un tandem composé d’un 4 cylindres essence 1,6 litre et de deux moteurs électriques. Développant ensemble une puissance totale de 160 ch pour 144 Nm de couple, la configuration met à contribution les deux unités électriques pour maintenir au mieux les consommations, en puisant leur énergie dans la batterie de 9,6 kWh. Au final, le crossover avoue une consommation moyenne de 1,5 l/100 km pour 32 g/km de CO2, alors que l’autonomie électrique est indiquée pour 65 km en ville (50 km sur un cycle WLTP).

Moins puissant, le Kia Niro fait confiance à une mécanique plus traditionnelle, avec un 1,6 litre accouplé à un moteur électrique pour 141 ch et 265 Nm de couple en puissance combiné. La batterie de 8,9 kWh permet de revendiquer une autonomie tout électrique moyenne de 58 km, mais peut atteindre les 65 km sur un cycle urbain WLTP. Au chapitre consommation, il annonce une moyenne de 1,4 l/100 km et 31 g/km de CO2.

Plus gros, le Ford Kuga ne fait pas dans la demi-mesure avec la présence d’un 4 cylindre 2,5 litres Duratec au rayon thermique. Avec le bloc électrique, il propose alors une fiche technique de 225 ch, nécessaire pour tracter les près de 1.800 kg du SUV. Véritable talon d’Achille en ville, le poids sollicite d’avantage la batterie de 14,4 kWh, qui peut tout de même tenir la charge pendant 56 km sur un cycle WLTP (68 en urbain). Cette grosse batterie permet aussi de maintenir les consommations à 1,2 l/100 km pour 32 g/km de CO2.

Toutes ces propositions possèdent un connecteur pour câble de Type 2. Si le Renault et le Ford se limitent à un chargeur embarqué de 3 kW (3,7 kW avec le Kuga), le Niro peut enregistrer une puissance de 7 kW : la recharge de 10 % à 80 % en 45 minutes sur une borne 7,4 kW (32A) est donc la plus rapide du lot.

Renault CapturFord KugaKia Niro
Puissance

160 ch – 144 Nm

225 ch

141 ch – 165 Nm

Batterie

9,6 kWh

14,4 kWh

8,9 kWh

Autonomie 

65 km

68 km

65 km

Puissance recharge

3,7 kW

3,7 kW

7,4 kW

Le Kia Niro hybride rechargeable, le choix de la raison

Si le Renault Captur e-Tech est le plus abordable des trois en finition Intens, son équipement ne peut pas tenir la comparaison face au Kia Niro Motion d’entrée de gamme, mais son encombrement peut s’avérer utile en ville. En revanche, la version Initial Paris interroge beaucoup plus, puisqu’elle vient chatouiller le grand Ford Kuga PHEV en finition Titanium. S’il présente des lacunes d’équipements par rapport au crossover français, il se montrera bien plus polyvalent pour une utilisation familiale.

Au final, ce comparatif, certes sur le papier, met davantage en lumière l’excellent rapport prix/équipement du Kia Niro PHEV, qui présente aussi des performances énergétiques tout aussi convaincantes que ses concurrents. Rappelons par ailleurs que ces trois véhicules hybrides rechargeables sont également éligibles au nouveau bonus écologique de 2 000 euros.