Plus de 650 véhicules hybrides rechargeables et 1500 hybrides. Depuis 2014, la police ukrainienne entre de plein pied dans la transition énergétique et montre l’exemple aux pays qui continuent à acheter des véhicules uniquement thermiques.

Depuis 2014, la police ukrainienne a reçu en plusieurs lots environ 1500 véhicules hybrides Toyota Prius III. L’expérience a été renouvelée en 2017 avec l’acquisition de 651 Mitsubishi Outlander PHEV (hybride rechargeable). Cette transition s’intègre dans le cadre du
renouvellement de la police ukrainienne qui a suivi la révolution de 2014. La nouvelle police ukrainienne est ainsi plus professionnelle, plus écologique et plus humaine.

Les Prius et Outlander remplacent différents types de véhicules qui étaient obsolètes depuis déjà de nombreuses années. Les Lada Jigouli (Avtovaz 2105), Lada 110 et autres Daewoo Nexus ont ainsi quasiment disparu des forces de police. Les Prius sont principalement utilisées
dans les grandes villes (Kiev, Kharkiv, Dnipro, Lviv…) en tant que véhicules de patrouille et les nouveaux Mitsubishi sont utilisés de manière beaucoup plus polyvalente sur tout le territoire.

Les autorités ukrainiennes estiment que l’acquisition des Outlander PHEV permettrait d’économiser plus de 10 millions d’euros par an. D’un point de vue environnemental, la diminution des émissions de dioxyde de carbone est estimée à environ 600 tonnes par an. Soit l’équivalent de ce que consommerait 87 Airbus A380 pour atteindre une destination à leur portée maximale de 15200 km. Il n’est pas certain que la consommation théorique (1,8 L/100 km) du Mitsubishi Outlander PHEV soit atteinte. Par rapport aux véhicules précédents ayant une consommation à plus de 8 L/100 km, le bénéfice environnemental et économique ne fait cependant aucun doute.

Le financement de la flotte hybride et hybride rechargeable a été effectué grâce au programme de réduction des émissions de CO2 des Nations Unies. En effet, par rapport à 1990, l’Ukraine a fortement réduit ses émissions de gaz à effet de serre et lui permet de prétendre à ce type de financement.

Il serait cohérent que l’État français fasse des appels d’offres permettant d’inclure les véhicules hybrides (rechargeables ou non) pour la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale. Les missions des forces de l’ordre sont pleinement compatibles avec les capacités des véhicules hybrides.

L’exemple ukrainien montre que même face à une situation économique très difficile, il existe malgré tout des gens qui gardent la volonté d’améliorer le quotidien du citoyen et qui pensent à construire leur pays durablement. Si l’Ukraine est capable de s’équiper en masse de véhicules peu polluants, les autres pays plus riches non confrontés à des problèmes aussi extrêmes devraient eux aussi prendre des mesures écologiques bénéfique pour tous.

Alors que dans de nombreux pays, la notoriété des véhicules hybrides s’est effectuée grâce aux taxis ou aux particuliers, en Ukraine, c’est l’État qui montre l’exemple et qui permet aux citoyens de découvrir ce type de véhicule.

Sources :

Plus de 2000 véhicules électrifiés utilisés par la police ukrainienne
4.8 (96.67%) 6 votes