Indépendantes du lieu d’assemblage du véhicule, les batteries peuvent provenir d’usines différentes voire lointaines. Nous vous guidons pour savoir qui les fabriquent, où sont produits les modules et d’où viennent les cellules des modèles les plus populaires en France.

La voiture électrique est un changement de paradigme pour l’industrie automobile. Les sites de production, les fournisseurs et fabricants d’un véhicule électrique sont très différents des modèles essence et diesel. Alors qu’il est déjà difficile de suivre où une Renault Clio est produite, les cartes sont rebattues avec ces technologies exprimées en kWh, ampères et volts. Les marques produisent-elles leurs batteries ? Où sont-elles assemblées ? Voici une explication au travers des principales voitures électriques vendues en France.

Renault ZOE : des gènes coréens avec zeste de Pologne

Lieu de production : Flins (78), France. La citadine électrique y est assemblée depuis son lancement en 2012. La nouvelle version de la citadine lancée à l’automne 2019 sort également du même site. A noter : 100% français, les moteurs de la Renault ZOE proviennent de l’usine de Cléon (76).

La chaîne de batteries pour la Renault ZOE

La chaîne de production des batteries pour la Renault ZOE, à Flins.

Batteries : LG Chem. En pratique, le lieu de production dépend de l’année de votre modèle. La société sud-coréenne a importé depuis la Corée du Sud jusqu’en 2017, via le site de production de Cheongju. Ensuite, le trajet a été raccourci grâce à la nouvelle usine de Kobierzyce, en Pologne.

Peugeot e-208, Opel Corsa-e, DS3 Crossback E-Tense : un cœur chinois

Lieu de production : Chez PSA, la production des versions électriques a lieu sur les mêmes chaines que les déclinaisons thermiques. Très proche des 208 thermiques, la Peugeot e-208 est assemblée sur les mêmes lignes de production. La e-208 provient ainsi du site de Trnava, en Slovaquie, tandis le SUV DS 3 Crossback e-tense est conçu à Poissy (France). Le constat est le même sur les autres modèles dotés de la plateforme e-CMP : le Peugeot e-2008 est fabriqué à Vigo (Espagne) tandis que l’Opel Corsa-e est issue de Saragosse (Espagne).

Batteries :  composés de 18 modules de 12 cellules chacun, les packs de la Peugeot e-208 et du DS 3 Crossback E-Tense sont assemblés dans les mêmes usines de Trnava et Poissy. Les cellules sont cependant chinoises, fournies par l’équipementier CATL. Côté moteurs, ils proviennent de Continental et sont fabriqués dans l’usine française de Trémery. En 2022, les blocs PSA-Nidec prendront le relais.

Tesla Model 3, S et X : presque 100% made in USA

Lieu de production : Fremont (Californie), États-Unis. Depuis les débuts de la marque en 2006 avec le Roadster, les voitures électriques de l’entreprise d’Elon Musk sont assemblées dans cette usine. La Model S y est fabriquée depuis 2012, la Model X depuis 2014 et la Model 3 depuis 2017.

tesla-batteries

Batteries : fabriquées par Tesla-Panasonic ou fournies du Japon par Panasonic. Au contraire de Renault, les modules sont ici assemblés par le constructeur, dans sa « Gigafactory » localisée à Sparks, dans le Nevada.  En 2018, la Gigafactory 1 a dépassé une capacité annuelle de 20 GWh. Les cellules sont aussi différentes. Nommées « 2170 » et produites sur place pour la Model 3 en partenariat avec Panasonic, elles sont codées « 18650 » et importées du Japon pour les Model S/X.

Nissan LEAF : 100% britannique pour l’Europe

Lieu de production : Sunderland, Royaume-Uni. La première génération de 2010 à 2017 et la seconde après 2017 utilisent ce site britannique, en plus de celui d’Oppama au Japon. Ce dernier cible les marchés asiatique mais aussi américain depuis l’arrêt de l’usine de Smyrna, dans le Tennessee (États-Unis).

nissan-usine-batterie-worker

Batteries : produites par Nissan et AESC. Automotive Energy Supply Corporation est une coentreprise de Nissan et NEC. Les batteries, modules et cellules des modèles européens sont fabriqués dans la même usine de Sunderland. Nous y avons d’ailleurs effectué une rare visite pour vous démontrer les différentes étapes nécessaires. La seconde génération de la Leaf, lancée en 2018, continue avec des batteries AESC, après la revente avortée de la société.

BMW i3 : allemande au cœur hongro-coréen

Lieu de production : Leipzig, Allemagne. L’usine conçue pour les Série 1 et Série 2 a accueilli l’i3 sur ses lignes en 2013, mais aussi le supercar hybride rechargeable i8, aujourd’hui arrêtée, à partir du printemps 2014.

Batteries :  Samsung SDI. L’entreprise coréenne est en partenariat avec le constructeur bavarois depuis 2009. Elle a également conçu les batteries de l’hypercar LaFerrari et celle de la Fiat 500e vendue aux États-Unis. Si les modules sont assemblés sur place, les cellules venaient directement d’Asie (Ulsan en Corée du Sud puis Xi’an en Chine ou) jusqu’à 2018. Les i3 restylées profitent des cellules NCM 622/C produites dans la récente usine européenne de Goed (ou Göd) en Hongrie.

Hyundai Kona : désormais Européenne, pas pour les cellules…

Lieu de production : Nošovice (République Tchèque). Avec l’augmentation de l’activité dans le site initial d’Ulsan, la fabrication des versions électriques du crossover a été transférée en Europe. La production a débuté en mars 2020.

Les batteries du Hyundai Kona electric

Batteries : elles restent aujourd’hui produites à Cheongju (Corée du Sud), par LG Chem mais la production sera transférée en Europe courant 2020 . Celle-ci aura lieu dans l’une des deux usines polonaises du groupe coréen.

Kia e-Niro : tout en Corée, pour l’instant…

Lieu de production : Hwaseong, Corée du Sud. Particularité du crossover : il partage sa plateforme avec des modèles hybrides et hybrides rechargeables. Tous sont assemblés dans cette usine, depuis 2017, et depuis 2018 pour l’e-Niro.

Batteries : elles proviennent de SK Innovation, ou SKI, qui les produit dans l’usine de Seosan, en Corée du Sud, à l’instar de celles du Mercedes EQC. Une importation qui pourrait changer car SKI ouvrira une usine à Komárom en Hongrie début 2020, puis une seconde en 2021-2022. A ce stade, aucune certitude que Kia en profiterait, au contraire de Mercedes qui a déjà confirmé vouloir faire appel à un site de production européen.

Volkswagen ID.3 : tout à l’allemande

Lieu de production : Dresde, Allemagne. Après avoir assemblé les 30.000 exemplaires de l’édition de lancement « 1st » à Zwickau, la compacte électrique rejoint son usine permanente à Dresde au second semestre 2020. Première voiture reposant sur la plateforme MEB, elle se déclinera en SUV ID.4 fin 2020.

Batteries : la fabrication est allemande, dans le site de Brunswick. Toute comme les batteries de l’e-Golf, celles de la Volkswagen ID.3 sont assemblées non loin du véhicule. Les cellules sont coréennes et fournies par  LG Chem.

Trois modes de production

Comme vous pouvez le constater, il existe des divergences selon les modèles :

  • Nissan pousse la fabrication entière au sein d’une usine, et le tout en interne.
  • Tesla et Volkswagen, avec une production maison, mais répartit entre différents sites. Dans le cas de l’Américain, un processus uni existe pour ses Model 3/Y dans sa Gigafactory 3 en Chine, qui serait appliqué dans la future Gigafactory 4 de Berlin.
  • BMW, Renault, PSA et Kia sont eux sur le schéma d’un partenariat éloigné, avec des cellules – voire modules – préparées en amont et intégrées lors de l’assemblage.

A l’avenir, l’écosystème des batteries changera, puisque la dépendance de l’Asie se réduit, du moins géographiquement. Des usines fleurissent partout en Europe, en Pologne avec LG Chem ou en Hongrie avec Samsung SDI et SK Innovation. Des constructeurs, comme Volkswagen, envisagent également de reprendre la main sur la chaîne logistique afin de produire les cellules en interne.

En résumé

ModèlesProduction et assemblage batteries
Provenance des cellules
Renault ZOE II
Flins (France)Pologne (LG Chem)
Peugeot e-208
Trnava (Slovaquie)Chine (CATL)
Tesla Model 3Fremont (États-Unis)États-Unis (Tesla-Panasonic)
Nissan LEAF II
Sunderland (Royaume-Uni)Royaume-Uni (Nissan AESC)
BMW i3Leipzig (Allemagne)Hongrie (Samsung SDI) depuis 2018
Hyundai Kona électrique
Nosovice (Rép. Tchèque)Corée du Sud (LG Chem)
Kia e-Niro Hwaseong (Corée du Sud)Corée du Sud (SK Innovation)
Volkswagen ID.3 Leipzig (Allemagne)Allemagne (LG Chem)