Equipe Tic&Tac rallye Natur’Elles

Du 31 mai au 5 juin prochains, 12 équipages de 2 femmes vont se lancer dans la première édition du challenge Natur’Elles Aventures. Carole Brassier et Fleur Pillot, de Tic & Tac, sont en pleine préparation. Avec Linda Benzid, à l’origine de l’événement, elles témoignent pour les lecteurs d’Automobile Propre.

Des émotions et un engagement à partager

Fondatrice du challenge Natur’Elles Aventures, Linda Benzid ne s’est pas lancée au hasard dans l’organisation de cet événement. « J’ai participé moi-même à 3 rallyes féminins : deux fois le raid Aïcha des Gazelles au Maroc, et une fois le trophée Roses des Andes en Argentine. J’en ai conservé tout le côté émotion que je souhaite partager avec d’autres femmes tout en ajoutant une dimension environnementale », lance-t-elle.



Chaque équipage inscrit au challenge « verse une participation à l’association Ma Terre N’Elles au profit d’un projet de sensibilisation à la biodiversité et à la réintégration d’espèces d’oiseaux », confirment Carole Brassier et Fleur Pillot.

Vers la neutralité de l’empreinte carbone

« À travers une aventure unique au monde, il s’agit aussi d’exploiter les innovations technologiques pour bénéficier d’une empreinte carbone la plus neutre possible. Via la startup Ecotree, nous allons replanter 135 arbres en France. Dès septembre, nous participerons ainsi à un projet de reforestation en Île-de-France », annonce Linda Benzid.

« Le suivi de notre contribution, avec localisation des arbres mis en terre, sera prochainement disponible », complète-t-elle.

« J’ai travaillé 5 ans dans le secteur automobile, dans les ressources humaines. Les relations humaines, c’est quelque chose de très important pour moi. Sans militantisme, je souhaite aussi montrer qu’il est possible de féminiser certains métiers », met-elle en avant.

Equipe Tic&Tac rallye Natur’Elles

Tic & Tac

Fleur Pillot et Carole Brassier sont deux jeunes mamans bretonnes très dynamiques qui consolident leur amitié depuis les bancs de la fac. Ensemble, elles composent l’équipage numéro 5 baptisé « Tic & Tac ».

Comme pour beaucoup de celles qui se sont engagées dans l’aventure du challenge Natur’Elles, elles ne possèdent pas de voiture électrique. « Personnellement, je m’intéresse à ces véhicules, mais ils sont si chers. J’ai pu essayer une Volkswagen ID.3 à Belle-Île. C’est très bien, c’est silencieux et ça ne pollue pas. Fleur a plus d’expérience que moi, car elle a utilisé une Renault Zoé dans le cadre de sa profession », commente Carole Brassier.

« La crise sanitaire et le confinement nous ont fait réfléchir aux priorités de la vie, à l’amitié, à l’environnement. Nous voulions soutenir une association et nous nous sommes inscrites au rallye trek en décembre dernier », témoignent les 2 amies.

« Nous avons une démarche écolo toutes les 2. C’est pourquoi nous déposions sur nos comptes sociaux liés au challenge (Facebook, Linkedin, Instagram) des astuces pratiques pour inciter au changement. Mais à un mois du départ, c’est un peu la course pour nous dans les préparatifs », avoue l’une d’elles.



Le challenge

« Le challenge est divisé en 2 types d’épreuves. Il y a un rallye de régularité pour lequel nous allons devoir évaluer les distances et vitesses en nous appuyant sur un road-book. Nous aurons environ 1 000 kilomètres à parcourir sur 5 jours, en Savoie et Haute-Savoie, en suivant les instructions. Nous sommes ravies de vivre ça », explique Carole Brassier.

« Il y a ensuite toute la partie trek, au plus près de la nature. C’est une course d’orientation avec carte et boussole. Depuis le lieu du bivouac, nous devrons suivre un tracé en boucle en rejoignant les différentes étapes », ajoute-t-elle.

« Aux checkpoints, nous aurons un objet ou un indice à récupérer. Nous suivrons en montagne des sentiers de grande randonnée sur 8 à 12 kilomètres par jour. Au deuxième, nous subirons même un dénivelé de 900 mètres. En fin de journée, nous répondrons à un questionnaire qui évaluera notre attention au patrimoine et à l’environnement », détaille notre interlocutrice de Tic & Tac.

Equipe Tic&Tac rallye Natur’Elles

Formation

« Trois sessions ont été programmées à Versailles pour former les équipages. Nous avons déjà suivi la nôtre il y a quelques jours. Nous avons été briefées à la conduite d’une voiture électrique avec une Opel Corsa-e, à adapter notre allure aux routes de montagne, à suivre un road-book, à effectuer la recharge des batteries, etc. C’était une formation théorique et pratique », rapporte Carole Brassier.

« Natur’Elles Aventures a été créée récemment. La formation était très carrée. C’est très bien réalisé. L’équipe dispose de médecin, infirmier, directeur des courses, etc. », estime-t-elle.

« Je rêvais de participer au rallye Aïcha des Gazelles, mais ce n’était pas réalisable pour moi en raison du budget à y consacrer. Le challenge de Linda est plus abordable et se déroule en France », souligne-t-elle.

L’aventure commence en Bretagne pour Tic & Tac

« Par rapport aux autres équipages, nous aurons une épreuve supplémentaire, rejoindre par nous-mêmes le point de départ à Évian depuis la Bretagne, batterie chargée au maximum. C’est parce que le concessionnaire Volkswagen de Vitré, que connaît Fleur, nous confie une ID.3. Autrement nous aurions profité des Peugeot e-208 fournies par Natur’Elles Aventures », expose Carole Brassier.

Linda Benzid précise : « J’ai un partenariat avec Peugeot ByMyCar qui me met à disposition des e-208 et e-2008. Parmi les équipages, en plus de la Volkswagen ID.3 de Tic & Tac, il y aura 2 Renault Zoé, dont l’une sera pilotée par des femmes travaillant chez Enedis ».

« C’est un peu une crainte, mais aussi une vraie joie de devoir conduire notre ID.3 jusqu’à Évian. C’est un périple d’environ 800 kilomètres supplémentaires pour l’aller. Nous avons prévu de nous arrêter tous les 200 km pour brancher la voiture dans une station Ionity sur le parcours. Le concessionnaire nous a expliqué la recharge rapide et nous a fourni un pass », apprécie Carole Brassier.

Equipe Tic&Tac rallye Natur’Elles

5 challenges par an

« Cette année, nous débutons avec un challenge en France. L’année prochaine, nous démarrerons un rallye en Norvège, un pays choisi pour ses paysages et parce qu’il est champion en mobilité électrique. En 2023, nous ajouterons une autre destination, et encore une en 2024… », prévoit Linda Benzid.

« Au total, dès 2025, nous proposerons 5 challenges par an, reconduits d’une année à l’autre. Nous allons pour cela établir des partenariats pérennes dans les pays que nous traverserons », conclut la fondatrice de Natur’Elles Aventures.

Remerciements

Automobile Propre et moi-même remercions chaleureusement nos 3 interlocutrices. Auprès de Tic & Tac : Carole Brassier pour son témoignage, et Fleur Pillot pour les photos. Pendant l’interview, cette dernière était en train d’essayer et rapatrier la Volkswagen ID.3. Un imprévu de dernière minute. Il est toujours possible de soutenir financièrement cet équipage à travers 2 cagnottes en ligne (helloasso, leetchi) ou pour le prêt ou don de matériel.

Nos remerciements également à Linda Benzid qui nous a mis en relation avec les 2 Bretonnes. Aussi pour ses intéressantes précisions.

Nous leur souhaitons à toutes les 3, ainsi qu’aux autres équipages et à toute l’organisation, de vivre une aventure épanouissante et enrichissante.