Mercedes EQS : la berline électrique tueuse de Model S au Salon de Francfort 2019


Publicité

Avec son concept EQS, Mercedes présente un design fluide et en arc qui deviendra la norme pour les futurs modèles électriques de la gamme EQ. « Une nouvelle dimension pour un luxe durable », commente le constructeur qui place sa berline en concurrence directe avec la Tesla Model S. 

Nouvelle plateforme modulaire et évolutive

D’une capacité énergétique approximative de 100 kWh, la batterie lithium-ion qui équipe la Mercedes EQS la dote d’une autonomie WLTP de 700 kilomètres.

Rechargeable jusqu’à une puissance de 350 kW (20 minutes pour retrouver 80% d’énergie disponible), le pack alimente une motorisation d’une puissance maximale de 350 kW. De quoi réaliser l’exercice du 0-100 km/h en 4,5 secondes avec ce joujou à motricité intégrale (répartition du couple variable jusqu’à 760 Nm).

Pour une conduite précise et dynamique, la batterie fournie par la filiale Accumotive de Daimler est intégrée au plancher, entre les 2 axes de roues.

L’EQS s’appuie sur une plateforme entièrement nouvelle, modulaire et évolutive dont les dimensions et l’espace dédié au pack pourront être adaptés aux véhicules à produire.

 

Technologie Digital Light

La face avant du concept EQS se présente à l’arrêt comme un large panneau noir. Il abrite quelques surprises. Tout d’abord 4 projecteurs à lentille holographique. Le système tourne à plus de 2.000 tours par minute pour une empreinte flottante 3D.

Cet éclairage encadre une calandre numérique. Cette dernière se compose de 188 cartes de circuit imprimé, supportant chacune 5 leds activées individuellement. Ce système a été développé afin de communiquer au besoin avec l’extérieur. Sa configuration laisse imaginer un nombre quasi illimité de possibilités d’affichage avec variation des couleurs et de la luminosité.

Le logo Mercedes est lui-même lumineux. A l’arrière de l’EQS, aucun bloc d’éclairage, mais une multitude d’étoiles (229 au total) intégrées à la carrosserie qui forment une ceinture lumineuse entre les roues.

Yachting

Mercedes indique que les matériaux et le design intérieur ont été empruntés au monde des yachts de luxe. Le tableau de bord, la console centrale et les panneaux de porte semblent ne former qu’une seule pièce flottante recouverte de surfaces numériques. Derrière le volant, l’une d’elles reprend les informations d’ordinaire disponibles dans un combiné à cadrans.

A bord se côtoient des garnitures en érable, du cuir synthétique finement structuré comme du Nappa, de la microfibre blanc cristal obtenue à partir du recyclage de bouteilles en plastique. Le tout pour une ambiance compatible avec une conduite automatisée de niveau 3 dans un premier temps, avant de pouvoir ensuite confier entièrement la route au système embarqué.

L’extérieur est également un mélange de matériaux : acier, aluminium, fibres de carbone avec exploitation de matières réutilisées. Ceci pour une combiner légèreté, résistance, durabilité.

 

Vers une production neutre en carbone

Mercedes souligne que l’EQS marque une première étape vers une production et utilisation totalement neutre en carbone. Certaines pièces, dont des cellules de la batterie, ont été réalisées dans des usines alimentées par les énergies renouvelables.


En savoir plus sur le véhicule Mercedes EQS


Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre