Mercedes Classe A et Classe B hybride rechargeable : à la découverte des changements


Petit coup de jeune esthétique et technologique pour les Classe A et B. L’autonomie en électrique est améliorée sur leur version hybride rechargeable. 

Publicité

L’actuelle Classe A est apparue en février 2018, le Classe B a été renouvelé quelques mois plus tard. Mais Mercedes présente en même temps le rafraîchissement de ces modèles, qui arriveront dans les concessions d’ici début 2023, mais que nous avons pu découvrir en avant-première. Il faut toutefois bien ouvrir l’œil pour voir ce qui change !

Ce qui change à l’extérieur

C’est le jeu des 7 erreurs. Et encore ! Les deux véhicules font évoluer leur signature lumineuse, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Par exemple sur la A, il n’y a plus qu’un trait pour les feux de jour. La calandre adopte une nouvelle grille avec une multitude de petites étoiles. La Classe A (toujours proposée en compacte 5 portes ou berline 4 portes) a droit à de nouveaux boucliers, celui de l’AMG Line optant pour des prises d’air agrandies. Le capot gagne deux nouvelles arrêtes qui musclent l’apparence.

Ce qui change à l’intérieur

Dans les deux modèles, le plus visible est le volant, inédit. Repris à la Classe C, il intègre des touches tactiles sur ses branches. Il est aussi haptique : quand l’assistance à la conduite est enclenchée, tenir la jante suffit à prouver que le conducteur est là, il n’est plus besoin de donner un petit coup dans la direction.

À lire aussi La Mercedes C63 AMG fait sa révolution et devient hybride rechargeable

Les Classe A et B adoptent la dernière génération du système multimédia MBUX, avec un affichage amélioré qui évite de toujours repasser par le menu. En France, il y aura en série les deux écrans de 10,25 pouces. La commande vocale « Hey Mercedes » a aussi été peaufinée. Résultat : le pavé tactile central a été supprimé, Mercedes le jugeant maintenant inutile.

En 2023, ces modèles proposeront une reconnaissance du conducteur par empreinte digitale. Une zone sur la console centrale permettra de s’identifier et d’avoir accès à ses réglages personnalisés.

Ce qui change sous le capot

Classe A et Classe B proposaient déjà une version hybride rechargeable 250e. Elle est bien sûr maintenue au catalogue. La fiche technique évolue légèrement. Le bloc essence 1.3 développe toujours 163 ch, mais le moteur électrique passe de 75 à 80 kW. La puissance maxi cumulée reste quand même à 218 ch. Le couple maxi est de 450 Nm.

La capacité de la batterie est toujours de 15,6 kWh, une grosse valeur dans la catégorie. Mais l’autonomie en tout électrique a été améliorée. En cycle mixte, elle atteint maintenant 81 km sur la Classe A en silhouette compacte, contre 73 km précédemment. C’est jusqu’à 77 km avec le Classe B, forcément moins aérodynamique. Il y a du mieux du côté de la recharge : en courant alternatif, ce peut désormais être jusqu’à 11 kW, contre 7,4 kW avant.

Les prix de ces « nouvelles » Mercedes seront connus fin octobre.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre