Le Cupra Tavascan sera finalement importé de Chine


Cupra Tavascan Concept 2019

Alors que se pose la question des incitations ou barrières pour inciter les consommateurs à acheter européen, les offres de voitures importées de Chine se multiplient. Et pas uniquement de la part des constructeurs chinois.

Publicité

En deux ans, les constructeurs chinois arrivant en Europe se sont multipliés : MG, Nio, BYD, Xpeng, Hongqi, Chery, Seres, LeapMotor, Lynk&Co, Zeekr, Geely… Certains ont même largement profité de l’absence de la plupart des constructeurs historiques au salon de Paris pour y prendre une bonne partie de la couverture médiatique. Cet afflux a bien entendu soulevé quelques questions quant à l’opportunité de laisser totalement libre l’accès à notre marché. Le sujet est encore en cours de discussion. Et en attendant la réponse, d’autres modèles continuent à arriver sur nos routes.

Mais attention, il ne s’agit pas que de modèles de marques chinoises. Les Honda Jazz et Volvo S90 ont créé une jurisprudence et d’autres constructeurs ont suivi le même chemin : BMW (iX3), Renault (Dacia Spring, Mobilize Limo), Stellantis (DS 9, Citroën C5 X), Tesla (Model 3 et Model Y – jusqu’à l’ouverture de l’usine de Berlin), Smart (#1)…

C’est à présent au groupe Volkswagen de s’engager dans cette voie, et ce sera Cupra qui ouvrira le bal. Le SUV électrique Tavascan, dont la version de série sera présentée l’année prochaine, sera en effet produit en Chine. Sa production sera confiée à la coentreprise entre Volkswagen et JAC Motors. Il sera son premier modèle assemblé sur la plateforme MEB, dans une nouvelle usine dans la province d’Anhui. Par contre, le groupe Volkswagen n’a pas évoqué le lancement de la marque Cupra sur le marché chinois.

À lire aussi Seres 3 : quel prix pour le nouveau SUV électrique chinois ?

Publicité

Sur le même sujet

Commentaire

Copyright © 2023 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre