Avec respectivement 5331 et 2537 unités écoulées, la Renault ZOE et la Peugeot e-208 représentent à elles seules plus de 70 %  des quelque 11.000 immatriculations réalisées en janvier dans l’Hexagone.

Du jamais vu ! Avec plus de 10.952 unités écoulées, la voiture électrique a enregistré en janvier une performance historique, s’accaparant 8,2 % des ventes de véhicules neufs. Un record qui s’explique à la fois par la « mise au frigo » de certains modèles en fin d’année dernière mais aussi par la montée en puissance de l’offre de PSA.



ZOE VS e-208 : le match est lancé

Sur le segment du tout électrique, la Renault ZOE enregistre un record historique. Avec 5331 immatriculations réalisées, la citadine au losange devance très largement la Peugeot e-208 qui débute l’année en fanfare avec 2537 unités écoulées. Détaillés dans le baromètre mensuel de l’Avere France, ces excellents résultats s’expliquent toutefois différemment. Alors que Renault semble avoir clairement « retenu » en fin d’année dernière ses immatriculations de ZOE pour soigner son bilan CO2 2020, Peugeot semble avoir principalement accéléré les livraisons de la 208 électrique dans son réseau. Quoi qu’il en soit, la bataille entre les deux modèles phares de cette année 2020 semble bien lancée. Il sera intéressant de suivre les chiffres des prochains mois pour savoir lequel des deux l’emportera.

Clôturant le top 3, la DS 3 Crossback e-tense boucle le mois de janvier avec 597 immatriculations, sans doute avec une grande partie de modèles de démo. La citadine premium de PSA est suivie par le Kia e-Niro qui cumule 597 immatriculations. Plus surprenant, la vieillissante Citroën C-Zero se hisse en cinquième place du classement, probablement boostée par des acquisitions flottes. Avec 414 immatriculations, elle devance la Nissan Leaf (360) et le Hyundai Kona électrique (248).

PSA booste l’hybride rechargeable

Comme on pouvait s’y attendre, le record d’immatriculations à quelque 3800 exemplaires observé sur le segment des hybrides rechargeables s’explique en grande partie par l’arrivée des modèles PSA en concessions.

Avec 834 exemplaires immatriculés, le Peugeot 3008 PHEV occupe la première place en janvier, suivi de près par les versions branchées de la DS 7 et de la Peugeot 508. A eux seuls, ces trois modèles cumulent 1913 immatriculations, soit 50 % des immatriculations du segment sur le mois écoulé.

Le VUL toujours décevant

Si l’électrique et l’hybride rechargeable cassent la baraque, l’utilitaire électrique patauge. Faute d’offre suffisamment renouvelée, le segment totalise 675 immatriculations en janvier.

Avec 193 unités écoulées, le Renault Kangoo ZE conserve sa première place tandis que les versions commerciales de la Renault ZOE et de la Peugeot e-208 complètent le podium avec respectivement 140 et 107 immatriculations réalisées.



Quelle tendance pour février ?

Retrouvera-t-on en février la même dynamique qu’en janvier ? Rien n’est moins sûr ! Si la Peugeot e-208 pourrait se maintenir à un niveau plus ou moins équivalent grâce à la montée en puissance des livraisons clients, la Renault ZOE devrait retrouver un rythme de croisière plus proche des chiffres observés en fin d’année dernière. Quoi qu’il en soit, la progression par rapport à l’an dernier devrait rester importante. De quoi tabler sur une part de marché de 4 à 5 % pour l’électrique. Rendez-vous début mars pour savoir si notre prévision était juste…