Alejandro Agag, Président de Formule E, s’est lancé un défit complètement fou au travers de son  projet ICE Drive. L’idée est simple: acheminer une Formule E au pôle Nord, la faire rouler sur un iceberg et à l’issue de cette escapade produire un long métrage de 52 minutes qui traite du réchauffement climatique.

Pour cela, direction la côte Est du Groenland où Jérémy Hart, directeur du projet, et son équipe ont cherché un iceberg susceptible de recevoir le bolide électrique pour y réaliser les fameuses « donuts ».

Outre la contrainte de l’acheminement par hélicoptère de la formule E de Lucas Di Grassi et des conditions climatiques délicates, le plus impressionnant reste une fonte des glaces sans précédent.

Trois icebergs sont sélectionnés consécutivement, mais ces monstres de glace se fissurent.

On ne vous en dit pas plus, le challenge sera relevé…

Les images sont extraordinaires, nonobstant la réalité nous rattrape sans concession. « Il faut agir vite sur la réduction des émissions de CO2« , c’est le message de ce lien visuel entre les conséquences du réchauffement climatique et le bien fondé du véhicule électrique.

Ce documentaire réalisé par Aurora Média a été diffusé à Marrakech en avant première de la Cop22. Disponible sur YouTube et Facebook, il a rapidement atteint plusieurs millions de vues.

Notez cet article