Catégories : Voiture hybride

Honda Jazz e:HEV hybride 2020 : informations et photos officielles

La citadine japonaise revient en force pour sa quatrième génération avec une unique motorisation hybride « e:HEV », dont le lancement est prévu pour mi-2020.

La citadine japonaise revient en force pour sa quatrième génération avec une unique motorisation hybride « e:HEV », dont le lancement est prévu pour mi-2020.

La Honda Jazz faisait partie des premières voitures citadines à s’électrifier sur le marché européen, à l’époque avec un système « mild-hybrid » reposant sur la technologie IMA. La seconde génération de la Japonaise n’a cependant pas réitéré l’exercice sur sa remplaçante, et ce malgré une grande partie des ventes réalisées en hybride. La troisième mouture lancée en 2013 ne fut disponible qu’en deux versions essence, mais la quatrième crée la surprise.

Honda Jazz Exterior

Bouille de petit monospace

Esthétiquement, l’aspect monovolume des précédentes moutures a été reconduit. Ailleurs, c’est un retour aux sources. Les surfaces et feux arrière sont simplifiés, les phares globuleux refont leur apparition. Et nouveauté, la calandre est presque pleine, de couleur carrosserie.

Nommée Fit au Japon et en Amérique, la petite Honda disposera aussi d’une nouvelle variante Jazz Crosstar, proche de l’actuelle X-Road. Avec ses bas de caisse et arches de roues noires, ainsi que des barres de toit et calandre classique noire, elle jouera les baroudeuses, mais restera deux roues motrices.

L’intérieur sera plus consensuel qu’auparavant, avec une planche de bord très rectiligne, proposant des traitements biton. Le système d’info-divertissement intégrera la compatibilité smartphones Android et Apple, et disposera d’une borne Wi-Fi. La très bonne habitabilité, point fort de l’actuelle génération, devrait être préservée, avec un plancher plat et des sièges arrière repliables « Magic Seats ».

Hybride, et c’est tout

La quatrième génération de la Jazz revient enfin en hybride. Et comme cela a été confirmé il y a quelques jours, elle sera la seule offre au catalogue européen.

Nous ne connaissons pas à cette heure les détails des motorisations employées. Seule certitude, l’association de la Jazz e:HEV sera essence-électrique, sur l’essieu avant. Le bloc thermique sera suppléé par deux unités électriques. La première servira à la propulsion et la seconde fera office de générateur lors des phases de freinage et de décélération.

En pratique, l’urbaine pourra rouler en 100% électrique grâce à une batterie lithium-ion. Le lancement de cette nouvelle Jazz hybride interviendra mi-2020. Son prix, qui n’est pas encore communiqué, devrait débuter autour de 19.000 €. De plus amples informations seront communiquées à l’approche de la commercialisation.

Concurrence féroce

Alors qu’elle était un peu seule sur le segment des citadines hybrides, la Honda Jazz revient sur un terrain miné. En face, il y aura une spécialiste, et la n°1 du marché : la Toyota Yaris dont la nouvelle version est également attendue pour mi 2020. Associant un nouveau moteur 1,5 litre de 91 ch à un moteur électrique 80 ch, celle-ci promet environ 115 chevaux cumulés pour une consommation moyenne approchant les 3,8 l/100 km.

Mais 2020 verra l’arrivée d’une autre rivale inédite : la Renault Clio E-Tech. Prévue pour l’été prochain, la française proposera pour la première fois un groupe motopropulseur hybride, également essence et électricité. Le bloc essence sera un 4 cylindres, couplé à une unité électrique batterie de 1,2 kWh pour un total d’environ 125 ch. Côté consommation, le Losange annonce « 40% en moins par rapport à un modèle thermique ». Si la base est le TCe 130 ch, la Tricolore pourrait afficher 3,1 l/100 km.

6 électrifiées d’ici fin 2022

L’électrique Honda e et l’hybride Jazz e:HEV ne resteront pas isolées dans la gamme. Le constructeur japonais va opérer une électrification progressive de ces modèles principaux.

Six modèles seront concernés, dont la e et la Jazz. Pour les quatre véhicules restant, un sera 100% électrique mais encore non détaillé. Les trois autres Honda seront hybrides. La compacte Civic e:HEV devrait figurer dans le lot, ainsi que le petit SUV HR-V. Quant au sixième et dernier membre, il pourrait s’agir simplement de la nouvelle génération du CR-V e:HEV. Ou alors le retour de la Toyota Camry pourrait donner l’idée d’une importation de la berline Clarity ?

Pour sa Honda e et la future électrique, la marque apportera également l’assurance d’une électricité verte lors e recharge à domicile. Cela passera par un contrat avec le nouveau fournisseur et partenaire Vattenfall. Une offre seulement au Royaume-Uni et en Allemagne dans un premier temps, en 2020, qui s’étendra par la suite.

4 / 5 ( 25 votes )
Matthieu LAURAUX

Lire les commentaires

  • Ses yeux globuleux... Je ne discute pas l'esthétique, qui peut plaire, mais le risque (non, la certitude) d'un mauvais vieillissement des phares dont la coque en polycarbonate a de nouveau (comme sur les véhicules d'il y a quelques années) une grande surface exposée vers le haut donc intensivement illuminée aux UV et qui va jaunir et rendre ces yeux horribles dans quelques années.

    Depuis que les optiques ne sont plus en verre une nouvelle maladie s'est répandue, le jaunissement programmé (sauf à stationner tous les jours dans un garage sombre), qui a pu être atténuée en faisant des concepts esthétiques avec moins de PC et orienté verticalement (la carrosserie formant une sorte de paupière à moitié fermée sur l'oeil...).

    Bon, les gens qui prennent tous les 3 ans un véhicule neuf en LLD s'en fichent, au prix fort. Mais ensuite il y a le marché de l'occasion et là on voit bien venir les dégradations d'aspect.

  • Avec ce type de véhicule, on va tourner dans la vraie vie entre 4 et 4,5 l/100 km, soit entre 120 et 140 g CO2 / km.
    Soit après 200 000 km, des émissions de CO2 de 26 tonnes.

    En face une ID3 45 kWh dont la fabrication / recyclage de batterie coûte à ce jour env 7 tonnes de CO2 (en attendant les améliorations proches à venir)
    26 tonnes vs 7 tonnes : l'enjeu est là.

  • "Le bloc essence sera un 4 cylindres, couplé à une unité électrique batterie de 1,2 kWh" qui permettra 40% d'économie !!??
    Je demande à voir.
    C'est l'argument de vente que vont distiller les commerciaux ?

    • Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans cette info. Tous les Hy toy le prouve depuis des années.
      Il manque juste des précisions à la phrase, que je me permet de rajouter : * 40% d'économie réalisée, sur la base d'un parcours urbain encombré et truffé de feu rouge et de départ arrêts fréquent - réalisé par une personne au pied lourd et aux manière brusques dans un véhicule équivalent qui n'aurait pas de System hybride ni de stop and start. Pour toutes informations complémentaires, visiter honda.fr ou appleler le 01.56.48.79.xx- 5euro50 la minute.

      • En mixte (dans l'article, ils ont pris les 5,2l pour arriver à 3,1l après les -40%) :
        Yaris VVTI 100 114gCO2
        Yaris hybride 84gCO2 -26%
        Clio TCE130 119gCO2
        Clio hyb 71gCO2 -40%

        La yaris était annoncé à 3,1l/100km en ville,
        Pour la clio ce serait environ 2,6l/100km.

        Apparemment, on arrive difficilement à descendre sous les 5l avec la Yaris. Très au-dessus des consos annoncées.
        On est en droit de s'attendre à la même chose de la part de Renault.
        https://www.automobile-propre.com/voitures/toyota-yaris-hybride/

  • Purée c'est en élec qu'on la veut cette bagnole super pratique ! Elle existait en 2012 aux US, très efficiente à l'époque
    Honda tu déconnes...

    • Si c'est pour devoir sortir 30.000€ comme ses rivales, désolé, mais elle serait alors bien trop peu accessible au commun des mortels, même avec la prime (qui n'existe que dans quelques pays seulement), et même en tenant compte de l'économie à l'usage (la France est d'ailleurs privilégiée vu le tarif fort bas du kWh).

    • Honda a t il les moyens de la proposer en electrique ? je penses pas vu son niveau de diffusion, Honda ne dispose pas d'usines de fabrication de batteries . Il a mis toutes ses billes dans l'hydrogene et n'a pas les moyens de changer de trajectoire.
      Il se passera quelques années avant qu'il soit capable de proposer un véhicule électrique de grande diffusion , pour l'ibnstant il ne peut que faire de la figuration avec sa petite électrique de luxe prevue à 3000 exemplaires en Europe

    • Manifestement les dinosaures ont du mal à se résoudre à la fin du pétrole, puisqu'ils trouvent le moyen et les fonds, pour investir sur des nouvelles plateformes exclusivement thermiques, avec des "machines à gaz" du type un moteur électrique de traction, un récupérateur d'énergie eu freinage (génératrice), une batterie lithium, bref encore plus compliqué qu'un simple VE avec une batterie correcte !
      Bon on a bien compris qu'ils veulent continuer avec le business de l'après vente de la partie thermique, tant pour les concessions que pour les pièces détachées fournies à prix d'or par le constructeur.
      Tant pis pour eux, les autres avancent et à court terme (1 à 2 ans), on aura des réseaux de superchargeurs effectifs ( Ionity, Fastened, car je ne compte ni sur TOTAL NI SUR IZIVIA qui en sont toujours aux borne tristandard 36 kW isolées...), avec très rapidement un paiement direct, sans aucune manipulation ni carte (comme Tesla) .

      • Il y a quelques jours je regardais un essai (Kona électrique) en voiture électrique de Marseille à Francfort. Pour faire ce trajet en rechargeant la voiture sur des bornes du réseau ionity le montant s'élevait à 36 EUR soit quelques euros de plus que son équivalent essence. Une voiture essence qui est moins cher à l'achat d'ailleurs et qui se recharge (en essence) en quelques minutes contre plusieurs dizaines de minutes avec son équivalent électrique.
        D'un point de vue économique l'intérêt n'est pas optimal.
        D'un point de vue écologique ok la voiture en roulant ne pollue pas mais l'extraction de tous les métaux nécessaire à la fabrication des aimants et de la batterie sont eux très polluants et extrait dans des pays peu intéressé par les questions environnementales. De plus il faut que la production d'électricité soit propre. Mais un parc d'éoliennes ou autre énergie renouvelable n'est pas la panacée non plus.
        Le tout électrique ne semble pas être une idée parfaite. Il serait plus raisonnable de tabler sur un mix énergétique (voiture pure électrique, hybride, hydrogène) et de l'essence et diesel issue de nouveau procédé (algues, combinaison d'hydrogène et de CO2, etc)

    • En ce moment de lutte contre la pollution, je suis absolument d'accord avec votre commentaire, JAMAIS PLUS JE NE DEPENSERAI 1 CENT D'€?
      LES FABRICANTS FONT L'INVERSE ET PERSISTENT 0 CONTINUER LA FABRICATION DES MOTEURS PETROL
      IL FAUT INTERDIRE DE FABRIQUER CES MOTEURS, et IMPOSER UNIQUEMENT DE L'ELECTRIQUE

      • La voiture au charbon, une excellente idée pour l'automobiliste polonais (et en partie, pour l'automobiliste allemand), à imposer partout tout de suite.

      • Nan mais n'importe-quoi...

        C'est vraiment navrant cet extrémisme. Vous avez oublié de parler de rétablissement de la peine de mort aussi.

        et le caps lock, ça pique.

Partager
Publié par
Matthieu LAURAUX

Articles récents

Nouvelle Skoda Octavia : la berline tchèque passe à l’hybride

Révélée ce lundi 11 novembre, la nouvelle et quatrième génération de la berline de Skoda se décline pour la première…

11 novembre 2019

L’aventure électrique de Tesla en 10 dates-clés

Passée de rien à curiosité puis à constructeur mondial en seulement 10 ans, Tesla est un cas unique dans l’univers…

11 novembre 2019

Concepts électriques : Les constructeurs sont-ils à côté de la plaque ?

Surpuissance, absence de données sur l’efficience, progrès sur les accumulateurs (batteries et supercondensateurs) oubliés, technologies improbables, équipements aberrants, dimensions excessives,…

10 novembre 2019

Volkswagen ID.3 1ST : les prix et équipements de la compacte électrique se précisent

Par le biais d’une communication adressée à sa clientèle allemande, Volkswagen en dit un peu plus sur les prix et…

9 novembre 2019

Ancien formateur en mécanique, il roule en Nissan Leaf 2

Installé dans les Côtes-d’Armor, Thierry Andrieux est aussi pompier volontaire. Mécanicien de formation, il a vite compris tout l’intérêt de…

9 novembre 2019

Voitures électriques et hybrides : les immatriculations d’octobre en détails

Grâce aux chiffres communiqués par l’AVERE France, Automobile-Propre revient sur les chiffres d’immatriculations de voitures électriques et hybrides rechargeables réalisées…

8 novembre 2019

Ce site utilise les cookies.