Honda a présenté de manière complète son nouveau SUV hybride, le HR-V. La troisième génération de la « Joy Machine » marque une montée en gamme. Mais la plus importante des nouveautés est évidemment sa motorisation hybride e:HEV.

Après la Honda Jazz, le HR-V est le deuxième modèle à adopter la technologie e:HEV. Les deux véhicules, au gabarit plus contenu, n’ont pas adopté la motorisation i-MMD utilisée à bord du CR-V Hybrid.



Comme sur la Jazz, le Honda HR-V embarque un moteur à essence 1,5 litre à cycle Atkinson complété par deux petits moteurs électriques. En revanche, là où la compacte n’affichait que 109 chevaux, le SUV hybride développe 131 chevaux, et 253 Nm de couple.

À l’usage, le nouveau SUV hybride de Honda offre trois modes de conduite. Le mode normal permet de laisser le HR-V choisir seul la manière d’utiliser le bloc thermique et les deux moteurs électriques. C’est le meilleur rapport entre agrément de conduite et économies, contrairement au mode Eco, qui optimise la consommation. Le mode Sport, à l’inverse, exploite au maximum les performances du SUV.

Comme sur la Jazz, un mode de freinage régénératif augmenté est présent sur le levier de vitesses. À l’image du CR-V, le HR-V permet de choisir le niveau de décélération. Sous forme de palettes dans son aîné, il est ici présent comme un simple sélecteur.

Habitabilité en hausse et sièges magiques

Lors de la présentation succincte du modèle, Honda avait déjà largement passé en revue le design extérieur. L’ergonomie globale du modèle avait été mise en avant, et la marque détaille aujourd’hui les moyens pour y parvenir.

Honda utilise une philosophie de design M/M : Man-Maximum, Machine-Minimum. L’objectif est de mettre le véhicule au service de ses occupants en optimisant son design et ses fonctionnalités. C’est grâce à cela que l’habitabilité a été améliorée dans un véhicule qui n’a pas changé de dimensions.

Le packaging de la batterie sous les sièges arrière a été optimisé, tout comme l’installation du réservoir d’essence au centre de l’habitacle. Pour le reste, les deux moteurs électriques, le bloc essence et l’unité de contrôle de l’ensemble sont à l’avant.

Avec l’optimisation de la plateforme, et donc de l’habitacle, les passagers gagnent 35 mm de place aux jambes. Un gain non négligeable, quand on sait que le HR-V de troisième génération reprend les dimensions de son prédécesseur.

La banquette, rabattable en 2/3-1/3, permet de faire un plancher quasiment plat. Et comme d’habitude, Honda a optimisé son SUV pour qu’il puisse embarquer les fameux Magic Seats. Ce système de sièges magiques permet de relever l’assise des sièges arrière pour y placer des objets hauts. Honda promet qu’avec les sièges rabattus, il est possible de rentrer deux VTT à l’arrière du HR-V.



Un SUV hybride conçu pour le confort et le plaisir

Honda cite trois piliers dans la création du HR-V hybride :  la confiance, l’esthétique et le plaisir. Ce dernier point a été soigné pour permettre aux occupants d’allier plaisir de conduire et confort pendant les trajets. Outre la place gagnée à l’arrière, les occupants à l’avant héritent des sièges de la Jazz, avec un meilleur maintien.

Le système d’aération a été conçu pour toute la cabine. Outre le mode classique d’aération directe, il est possible de choisir un mode de diffusion d’air, qui permet de ventiler harmonieusement l’ensemble de la cabine.

Honda a également pensé à l’aspect pratique dans son idée de confort, et le HR-V offre un seuil de coffre bas, et un espace de chargement très ouvert, pour pouvoir remplir la partie arrière en toute simplicité. L’ouverture du coffre se fait par détection au pied, et il se ferme automatiquement dès que la personne s’éloigne.

Du côté de l’infodivertissement, on retrouve le même écran tactile central de 9 pouces que dans la Jazz. Il est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Il fonctionne aussi avec l’application MyHonda+, déjà étrennée avec la Honda e et la Jazz. Le fonctionnement du système a été optimisé pour être encore plus réactif.

Enfin, la confiance des occupants envers le véhicule est un point essentiel. Pour ce faire, il embarque le tout nouveau Honda Sensing. Cet ensemble d’aides à la conduite utilise une nouvelle caméra grand-angle, et une IA permettant de détecter non seulement les piétons, mais aussi les autres véhicules.

Le mode Hill Descent Control permet de faire rouler le HR-V de manière contrôlée à 3 km/h maximum dans les pentes et sur les surfaces glissantes. Le nouveau Honda HR-V hybride sera disponible en Europe en fin d’année 2021. Le tarif n’est pas connu, mais les inscriptions sont déjà ouvertes pour les personnes intéressées.