Europe : la voiture électrique a représenté 4,3 % du marché au 1er trimestre 2020


Publicité

Sur la période janvier-mars 2020, les immatriculations de voitures 100% électriques et hybrides ont explosé sur un marché en forte baisse pour cause de crise du coronavirus.

Mi-avril, l’association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) faisait le bilan noir du 1er trimestre 2020. Déjà fragile, le marché a décroché en mars avec des immatriculations en recul de 26,3% par rapport à 2019. De 4,15 millions de véhicules, les 27 pays de l’Union plus les Royaume-Uni, Norvège, Suisse et Islande ont plié à 3,05 millions. Mais dans ce contexte morose, l’électrique a bon vent.

L’Allemagne prise d’or 2020 ?

Selon les statistiques fournies par l’ACEA, qui a compilé les données de tous les pays du Continent, la hausse est spectaculaire. Les voitures 100% électriques sont passées de 82.362 à 130.297 sur un an. Avec une hausse de 58%, elles représentent désormais 4,3% des ventes.

En volume, l’Allemagne passe sur le trône avec plus de 26.000 unités (+63%) talonnée par la France et ses 25.960 VE (+146%). Pays pionnier en Europe, la Norvège rétrograde troisième avec une baisse de 12% à 18.655 véhicules, pressé par le Royaume-Uni triplant les ventes à plus de 18.000 autos. Après un rebond significatif en 2019, les Pays-Bas stagnent en 2020, avec +1% à 8.626 voitures.

Les hybrides rechargeables sont encore plus en vogue en début d’année 2020. Les volumes ont plus que doublé au premier trimestre, à +126%. De 43.221, les immatriculations ont bondi à 97.013, soit une part de 3,2%. L’Allemagne est championne de la discipline avec plus d’un quart des immatriculations, poussée par ses constructeurs locaux. Suivent le Royaume-Uni, la Suède (beaucoup de Volvo branchées), la France avec 9.423 unités et la Norvège.

Les hybrides classiques, non rechargeables, continuent également leur percée. Avec une hausse de 48%, elles étaient plus de 310.000 à trouver un acquéreur entre janvier et mars 2020. Dans ce domaine, c’est outre-Manche que la motorisation a rencontré le plus de succès (68.211). Arrivent ensuite l’Allemagne (63.121) et l’Italie (34.717). Au total, 10,2 % des voitures neuves étaient hybrides sur le Vieux Continent.

Une baisse attendue au deuxième trimestre

Toutes les prédictions sont encore floues pour le reste de l’année 2020. Le confinement dû à l’épidémie de Covid-19 a atteint son apogée en avril. Ainsi, tous les pays ou presque ont plongé en termes de ventes. En France, l’électrique a reculé de 62% en avril par rapport à l’an dernier.

En mai, la majorité des usines ont repris, et les mesures de déconfinement se mettent progressivement en place dans toute l’Europe. Malgré des offres et des rabais substantiels, le marché ne devrait toutefois pas retrouver sa forme pré-coronavirus avant longtemps.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre