La conférence d'Elon Musk, PDG de Tesla Motors

Le constructeur californien de voitures électriques a payé cette semaine les 465 M $ (soit environ 360 M €), qu’il devait au Department Of Energy américain, dans le cadre d’un plan de soutien à l’automobile écologique.

Tesla effectue ce remboursement 9 ans en avance ! Ceci s’explique par la très bonne santé économique de la marque. C’est notamment le passage de son action en Bourse à 87,24 $, soit 67,50 € (contre 33,87 $ soit 26,21 € en janvier) qui a persuadé la direction de Tesla de revendre des titres pour en obtenir un milliard de dollars et ainsi rembourser sa dette. À signaler que l’action de Tesla Motors avait même grimpé jusqu’à 92 $ (71 €) il y a quelques semaines.



Comme le prêt du Department of Energy avait été financé par le contribuable américain, Eon Musk, CEO de Tesla, a déclaré dans un communiqué : « j’espère que vous êtes fiers de nous ».

C’est en tout cas une excellente nouvelle pour le Department of Energy, qui avait été critiqué récemment par une partie de la classe politique américaine pour ces prêts aux constructeurs d’automobiles écologiques, jugés trop généreux. C’est notamment le prêt accordé récemment à Fisker qui avait déclenché une polémique.

Tesla Motors affirme être la première marque à rembourser son prêt, alors que Nissan et Ford par exemple, ne l’ont pas encore fait.