Première voiture électrique 100 % belge, la eCar fait ses débuts au salon de l’automobile de Bruxelles. Déclinée en trois versions, son industrialisation est prévue pour 2017.

Qui a dit que le salon de Bruxelles était exempt de nouveautés ? Alors que Renault présentait la semaine dernière son nouveau Kangoo électrique et le Master ZE, la société eCar Belgian Green Vehicle vient de présenter sa gamme de voitures électriques.

Urbain, roadster ou utilitaire

Construit autour d’un seul et même châssis, l’eCar se décline en trois variantes :

  • Considérée comme le « fleuron » de la marque, la eCar E333a se positionne sur un segment urbain avec une capacité d’accueil de trois passagers et une autonomie variant de 150 à 300 km.
  • Plus sportive, la E332r est un petit roadster doté d’un intérieur cuir et lin et annonçant jusqu’à 300 km d’autonomie
  • A vocation utilitaire, le E311 dispose d’un volume utile de 1600 litres (300 kg) et d’une autonomie de 150 km.

150 à 300 km d’autonomie

Côté motorisation, tous les modèles sont animé par un moteur strictement identique. Développant ne puissance maximale de 22 kW (15 kW nominale), il autorise jusqu’à 130 km/h de vitesse maximale avec une possibilité de bridage à 90 km/h pour les professionnels.

Placé à l’avant du véhicule pour assurer une meilleure tenue de route et une meilleure protection des occupants, le pack batterie lithium est disponible en version 16 ou 32 kWh pour une autonomie respective de 150 ou 300 km en une seule charge.  En 230V /16A, comptez 5 heures pour le pack 16 kWh et 8 heures pour le 22 kWh sachant qu’une option « dual charger » permet de réduire le temps de recharge presque de moitié.

En termes de consommation, le constructeur revendique une moyenne de seulement 9.6 kWh/100 km grâce à un poids particulièrement contenu, la masse à vide de cette petite eCar n’étant que de 550 kilos.

A l’intérieur, l’eCar dispose de deux écrans tactile dont un servant au réglage des commandes et le second dédié à la navigation et aux applications multimédias comme la lecture de mail ou de SMS. Situé derrière le volant, un troisième écran l’ensemble des informations du tableau de bord : vitesse, cadrans etc…

A partir de 20.000 €

Côté prix, eCar annonce un tarif de base de 20.000 € pour le premier modèle avec batterie 12 kWh qui sera fabriqué en petite série dès 2017.

Souhaitant surfer sur le bonus de 4000 euros mis en place en Flandre, le petit constructeur mise sur sa fabrication locale pour séduire les conducteurs belges. En 2017, l’objectif est de produire une première pré-série d’une cinquantaine de voitures avant de s’associer avec un industriel pour une production en série en 2018. Dans les cinq ans à venir, le constructeur ambitionne de fabriquer quelques 500 véhicules et de s’exporter vers d’autres pays européens. Reste à savoir s’il parviendra à atteindre son objectif sur un marché de plus en plus prisé par les marques généralistes.

Ecar : la voiture électrique belge révélée à Bruxelles
Notez cet article