e-rallye-zoe-ze-19

Ne jamais baisser les bras ! Alors que nous nous pensions définitivement exclus du classement au terme d’une première nuit riche en péripéties, la Zoé 9 AutoCult / Automobile-Propre a terminé troisième au classement général, offrant à la Renault ZE Team une place sur le podium. Récit d’une dernière nuit incroyable.

Nouvelle stratégie

Alors que nous accusions un sérieux retard sur les trois premières zones de régularité (ZR), nous avons repris tous les relevés de l’ACM pour tenter d’établir notre écart type pour revoir à la hausse. Au final, on décide d’augmenter notre appareillage de 0.3 km/h par rapport à la moyenne imposée et de rester sur des trajectoires sportives pour coller avec le trajet de l’ACM et parvenir à l’idéale valeur 0.



Une fois passée la zone de départ du parcours, l’ACM nous communique les moyennes des trois prochaines ZR : 34.7, 41.3 et 37.3… pas vraiment de quoi requérir de véritables compétences de pilotage. Des valeurs supérieures à 45 km/h auraient sans doute été beaucoup plus sympas mais peut-être l’ACM a-t-elle voulu limiter les risques de casse sur un rallye essentiellement constitué d’équipages amateurs.

e-rallye-zoe-team-03

Au final, notre stratégie ne sera pas payante et nous terminons les épreuves en queue de classement avec de grosses pénalités. Rageant !

renault-e-rallye-ze

A droite, le matériel fourni par la ZE Team pour suivre notre parcours.

La dure règle des pénalités

Au-delà des points infligés pour chaque seconde d’avance ou de retard sur les différents pointages réalisés en zones de régularité, l’ACM impose également aux concurrents d’arriver à une heure bien précise sur le port de Monaco. Partis plutôt tranquille jusqu’au Turini, nous nous apercevons très tardivement qu’il nous faudra parcourir 40 kilomètres pour revenir jusqu’à Monaco. De véritables amateurs !

Résultat : dès la fin de la ZR6, il est près de 0h10 et il nous faut arriver à 0h29 à Monaco. Le challenge est impossible à relever mais il faut tout faire pour limiter la casse. Notre petit Zoé file comme une balle jusqu’à la principauté. Alexandre est au taquet tandis que je me sers de l’écran GPS pour tenter de lui annoncer en avance les virages pour optimiser sa conduite tout en restant aux limites de vitesses imposées sous peine de nouvelles pénalités. Bon à savoir : avec seulement 20 kilos de plus, la nouvelle batterie n’impacte en rien le comportement dynamique de la Zoé, bien plus facile à manœuvrer dans les épingles que des paquebots comme la Toyota Mirai ou la Tesla Model S.

Petite pause avant de partir en ZR.

Une petite pause avant de partir en ZR qui va nous faire perdre énormément de temps pour notre retour sur Monaco.

Arrivant à toute berzingue sur Menton, nous sommes obligés de lever le pied pour respecter les 50 km/h et poursuivons notre route en passant par Roquebrune Cap-Martin. Arrivé à une bifurcation, nous envisageons de couper l’itinéraire de l’ACM en passant par l’autoroute pour gagner du temps. Nous décidons finalement de respecter le parcours et arrivons à Monaco, dégoutés, avec 20 minutes de retard sur l’horaire imposé, soit 1200 points de pénalité. Alors que nous nous pensions définitivement hors course, nous constatons rapidement que de nombreux compétiteurs sont dans le même cas que nous. Pire, ils ont souvent voulu couper l’itinéraire par l’autoroute, ne respectant pas les règles de l’ACM. Résultat : en sus des pénalités liées à l’heure d’arrivée, chaque contrevenant reçoit 1800 points de pénalité supplémentaires ce qui hisse notre petite Zoé blogueur numéro 19 à la troisième du classement.

e-rallye-zoe-team-02

Si nous sommes évidemment heureux de permettre à la ZE Team d’obtenir une place sur le podium, cette victoire nous laisse un goût amer car nous étions très loin d’être parmi les meilleurs sur les différentes épreuves de régularité. Surtout, d’autres méritaient amplement une victoire comme Aurore et Pascal Ferry qui ont vu toutes leurs chances de podium s’envoler suite à une crevaison sur la dernière épreuve.

Alors que je vous disais hier qu’un podium relevait presque du miracle pour nous, les résultats de ce e-rallye de Monte Carlo démontre une nouvelle fois que tout reste possible en compétition. « C’est le jeu, il ne faut rien lâcher » nous résume Yves Munier qui termine avec Greg en 7ème position au classement général à bord de la Zoé ZE 40 numéro 2. Pascal et Aurore terminent 12ème tandis que Gro et Adriana finissent 17ème.



La Toyota Mirai en tête du classement

Lauréat de la Coupe des Energies Alternatives de la FIA 2015, le polonais Artur Prusak s’est largement imposé lors des différentes épreuves de régularité à bord de la Toyota Mirai et a su ne pas tomber dans le piège des pénalités d’arrivée.

mirai-toyota-e-rallye-monte-carlo

Classée seconde, une Zoé ancienne génération pilotée par Christophe Ponset termine avec 114 points de pénalités tandis que notre Zoé blogueurs numéro 19 arrive troisième mais très loin derrière avec 1427 points, dont 227 uniquement liés aux pénalités sur les différentes ZR.

classement-e-rallye-2016

Une ZE Team au top !

Difficile de clôturer ce e-rallye 2016 sans remercier toute l’équipe ZE Team qui nous a chouchouté durant ces quatre jours de rallye. Reconnaissance des étapes, préparation des roadbook, équipement des voitures, planification des pauses recharge etc… une logistique lourde intégralement gérée par les « flying doctors » de Renault qui nous a permis de nous concentrer uniquement sur la compétition.

Toute l’équipe d’Automobile-Propre remercie chaleureusement Bernard, Benoist, Jean, Pascal, Vincent, Yves et Greg pour cette logistique indispensable et vous donne rendez-vous, peut-être, en 2017 pour de nouvelles aventures. Et pourquoi pas avec une Zoé 2 ? ;)

ze-zoe-team

La ZE Zoé Team au grand complet. De gauche à droite : Aurore, Michaël, Vincent, Alexandre, Jean, Benoit, Yves (derrière), Bernard, Pascal, Adriana, Gro, Pascal et Greg.

PS : on vous prépare un bilan plus global du test de la Zoé ZE 40. A paraitre dans la semaine ;)