Surfant sur le succès des ventes de son SUV hybride électrique Outlander, Mitsubishi Motors compte proposer dans des concessions, dès cette année, un package complet qui place l’engin au centre d’une solution d’approvisionnement électrique domestique. La France n’est cependant pas concernée dans un premier temps.

V2H

Souhaitant se positionner sur l’ensemble de « l’iceberg de l’électromobilité » qui ne compte pas que la partie visible représentée par les véhicules électriques et hybrides rechargeables, le constructeur japonais s’apprête donc à lancer sa solution Vehicle to Home.



Réservée aux seuls propriétaires de l’Outlander PHEV au lancement, pour des raisons de compatibilité du système de gestion, sa solution Dendo Drive House (DDH) a été imaginée pour produire, stocker et partager l’énergie.

En plus du véhicule, le package compte : des panneaux solaires à installer sur le toit de sa maison ; une batterie de stockage qui, avec celle embaquée dans le SUV, forme une unité tampon ; un chargeur bidirectionnel qui régénère le pack de la voiture dès que possible, mais sert aussi à exploiter cette énergie en cas de besoin ; et le système de gestion de l’énergie domestique HEMS (Home Energy Management System).

Des économies d’énergie à la clé

Pour justifier le développement d’une architecture sur laquelle les pouvoirs publics n’ont pas encore dessiné un cadre législatif dans le monde, Mitsubishi Motors s’appuie sur une certitude : le prix de l’énergie augmentera forcément à l’avenir, qu’il s’agisse des produits pétroliers ou de l’électricité. Et celui des panneaux photovoltaïques baissera.

Par ailleurs, les besoins de stockage pour disposer d’électricité de façon très réactive vont croître à grande vitesse, avec une part toujours plus grande sur place, dans les logements d’habitation.

Présentée il y a quelques semaines à Genève, dans le cadre du Salon international de l’automobile, la Dendo (Den = Electrique ; Do = Conduite) Drive House passe à la phase de diffusion dans des territoires qui réunissent les meilleures conditions pour son exploitation.

Principe

La DDH n’est pas qu’un simple moyen de recharger son Mitsubishi Outlander PHEV avec de l’électricité obtenue de source renouvelable solaire. Elle assure aussi une stabilité d’alimentation des consommateurs domestique.

De jour, les panneaux solaires installés sur le toit de la maison vont recharger les batteries du véhicule s’il est sur place, ainsi que celles de l’unité de stockage domestique.

La nuit, ou lorsque le prix de l’électricité est au plus haut et que la réserve tampon est pleine, les propriétaires d’un tel système vont pouvoir réduire leur facture énergétique de 2 façons. Tout d’abord en alimentant la maison avec une énergie produite sur place et puisée dans les batteries de la maison, et/ou du véhicule via le chargeur bidirectionnel. Ensuite en injectant éventuellement sur le réseau électrique une part de cette production.



Unité de secours

Si, en France, l’idée de disposer d’une unité de secours électrique domestique ne séduirait sans doute pas beaucoup d’automobilistes, au Japon, les typhons laissent régulièrement les habitations dans l’obscurité. Cette fonctionnalité de la Dendo Drive House est donc tout particulièrement appréciée sur ce territoire.

Selon Mitsubishi Motors, la capacité de 13,8 kWh de la batterie lithium-ion embarquée dans l’Outlander hybride rechargeable suffit à alimenter pendant une dizaine de jours les consommateurs habituels de la maison, hors chauffage électrique.

Amortissable en 6 ans

Alors que le prix du pack n’est pas encore définitivement fixé, le coût total d’investissement pourrait être amorti en 6 ans dans certains pays. En particulier ceux où le tarif d’achat, par les fournisseurs d’énergie, de l’électricité produit par les particuliers, est le plus élevé.

Estimé dans une fourchette de 20.000 à 25.000 euros, le coût total d’investissement comprend l’achat du chargeur bidirectionnel, de la batterie de stockage domestique, des panneaux photovoltaïques, du système de gestion de l’énergie domestique HEMS, et la différence entre le prix d’achat d’un Outlander essence et sa déclinaison hybride rechargeable.

Une option à la commande de l’Outlander PHEV

Selon Daniel Georges Nacass, directeur des relations publiques chez Mitsubishi Motors Europe, la DDH figurera parmi les options proposées à la commande d’un Outlander PHEV neuf, de la même façon qu’une peinture métallisée.

Deux exceptions toutefois. Les clients ayant déjà en leur possession ce SUV hybride rechargeable auront la possibilité d’acquérir uniquement le chargeur bidirectionnel, la batterie de stockage domestique, les panneaux photovoltaïques, et le système HEMS. Ceux disposant d’une centrale de production solaire domestique pourront se voir proposer une solution spécifique qui impliquera un ajustement du soft de management du système.

Pas en France pour l’instant

Dès le mois prochain, la solution DDH va être proposée au Japon et dans quelques pays européens, dont l’Allemagne. La France n’est pour l’instant pas concernée, du fait de prix d’achat et de vente de l’électricité incompatibles avec un amortissement sur quelques années du coût d’achat de la DDH.