chargemap-code

ChargeMap est aujourd’hui la base de données la plus à jour sur les bornes disponibles en France et elle s’étend fortement en Europe. Voici, en quelques mots, comment travaille notre petite équipe…

La plupart des utilisateurs de voitures électriques connaissent ChargeMap et beaucoup l’ont déjà utilisé. Certains ont même parcouru de longues distances en préparant leur trajet avec notre outil. D’autres contribuent régulièrement pour mettre à jour les données sur les bornes de leur région.

Publicité


ChargeMap est pour beaucoup une simple application mobile et un site Internet. Pourtant, derrière il y a de la technologie et des humains…

Une obsession : la qualité de l’information

info

S’il y a bien quelque chose qui obsède notre petite équipe, c’est bien la qualité de l’information que vous trouvez sur ChargeMap. Parce que ce que nous voulons éviter à tout prix, c’est que vous ayez une mauvaise expérience à cause d’une information qui n’est pas à jour sur ChargeMap !

Notre mission est donc d’agréger toutes les sources d’information pour constituer une base de données de qualité ; un point crucial pour les utilisateurs de voitures électriques. Pour cela, nous travaillons en collaboration avec les opérateurs et avec les utilisateurs.

Les opérateurs nous transmettent régulièrement des listes de points de charge que nous intégrons dans ChargeMap, en les complétant avec des informations telles que les badges d’accès nécessaires, les types de prises, les types de lieux, etc.

Les utilisateurs, eux, nous remontent des bornes qui ne sont pas forcément liées à un opérateur ou encore des informations spécifiques à un point de charge. Nous allons ainsi savoir, par exemple, à quel étage se situe une borne de recharge dans un parking ou ses horaires. Des informations très utiles pour tous les utilisateurs de ces bornes !

L’autre point important, ce sont les photos. Envoyées souvent depuis l’application mobile ChargeMap, elles permettent de vérifier et valider des points essentiels comme le nombre de places de parking ou le type de prises. ChargeMap compte près de 18 500 photos de points de charge dans toute l’Europe…

Un défi : gérer des milliers de contributions

chargemap-admin

L’interface de validation des ajouts et modification de points de charge.

Aujourd’hui, l’équipe ChargeMap gère plusieurs milliers de contributions utilisateurs par mois, en plus des très nombreuses modifications « automatiques » qui proviennent des imports que nous réalisons avec les données opérateurs. C’est un sacré défi de gérer tout cela correctement !

Les contributions utilisateurs, qui proviennent de toute l’Europe, se matérialisent sous la forme de photos, commentaires, ajout et modification de points de charge, emails… que notre équipe vérifie et met en forme. Rien n’est publié sans que notre équipe qualité n’ait vérifié les données.

Publicité


La « vérification des données », ce n’est pas se rendre sur place pour vérifier que l’information est juste (c’est physiquement impossible). Par contre, nous regardons si les informations sont cohérentes par rapport à celles dont nous disposons déjà et à notre expérience. Nous croisons les différentes sources.

Avant de publier les contributions, nous faisons tout un travail pour reformater les données. Ainsi, quand un utilisateur prend une photo d’un point de charge, nous en vérifions le type de prise. Quand il est indiqué, dans un commentaire qu’un point de charge vient d’être modifiée pour accepter le Kiwhi pass, nous lui affectons ce badge sur le site. Etc..

validation-images

L’interface de validation des photos.

Si nécessaire, nous appelons le propriétaire du point de charge concerné pour avoir plus d’informations. Nous complétons aussi avec les informations disponibles sur Internet comme par exemple le numéro de téléphone des supermarchés qui ont installé un point de charge.

Ainsi, chaque jour les données de ChargeMap deviennent plus fiables et plus précises. Un travail qui, soyons franc, est impossible à faire sans les contributions des utilisateurs de ChargeMap que je remercie encore une fois pour leur mobilisation incroyable.

Nous répondons, autant que possible, à plus de 200 emails d’utilisateurs par semaine… certains d’entre vous ont sûrement déjà reçu un email de Laetitia au support :-)

Un travail d’intérêt public

equipe-chargemap

Ce travail de l’équipe qualité de ChargeMap n’est pas toujours visible, pourtant il est indispensable pour que les données soient justes.

Une autre facette de notre travail consiste à remonter quand un point de charge est défectueux à certains opérateurs qui jouent le jeu de nous fournir leurs données. L’équipe Nissan, notre partenaire, est ainsi prévenue dès qu’il y a un souci sur une des nombreuses bornes de recharge rapide qu’elle a installé.

Notre objectif est d’aider la mobilité électrique à se développer, dans la mesure de nos ressources. Nous sommes 3 personnes à gérer ChargeMap… il est parfois difficile de répondre à toutes les sollicitations !

Nous répondons par exemple à de nombreuses requêtes de journalistes qui recherchent des statistiques sur le déploiement de bornes de recharge en France et en Europe.

L’importance de la plateforme technique

code

Au centre de ChargeMap, il y a la base de données et l’infrastructure technique qui gère le site web, le site mobile, l’application mobile, l’API et notre espace d’administration.

Jérome, notre développeur, réalise la majeure partie des développements mais pour certains aspects nous faisons appel à des partenaires externes : Hakan pour le développement et Jonathan pour le design. Une équipe de traduction externe est également constituée pour gérer les 7 langues (et bientôt plus) dans lesquelles est traduite l’application ChargeMap. De mon côté, je gère entre autres la partie conception produit.

L’année 2014 est d’ailleurs une année charnière : toute l’infrastructure technique de ChargeMap est en train d’être refaite pour pouvoir proposer de nouveaux services et démarrer la couverture des USA l’année prochaine.

Nous accueillons également un stagiaire, passionné par les problèmes informatiques complexes, qui travaille sur un outil de calcul d’itinéraire tenant compte du relief et de différents paramètres liés aux véhicules électriques. Pour mener à bien cette mission, il croise des données issues de la Nasa avec d’autres données géographiques sur lesquelles il applique des calculs qui peuvent faire mal au crâne :-)

Des clients qui nous permettent d’avancer

Notre source de revenus principale pour faire fonctionner tout ce petit monde provient des constructeurs automobiles, à qui nous fournissons notre carte des points de charge. Concrètement, elle est embarquée dans leurs sites web ou applications mobiles. Nissan, Renault, Kia ou encore PSA nous ont déjà fait confiance et nous sommes en contact avec d’autres constructeurs.

Notre objectif est d’être présent à terme dans le tableau de bord de chaque véhicule électrique même si la voie est encore bien verrouillée par les éditeurs de GPS et leurs sous-traitants.

Pourquoi cet article ?

L’objectif de cet article était de vous présenter plus en détails la façon dont ChargeMap fonctionne et les défis que notre équipe tente de relever. J’espère que ce rapide tour d’horizon vous aura permis de mieux comprendre comment nous travaillons pour faire de ChargeMap la meilleure plateforme pour localiser les bornes de recharge.

ChargeMap, ça n’est pas juste une application, c’est de la technologie et des humains !

Merci à tous ceux qui soutiennent cette aventure depuis le début :-)

Publicité