Constructeur spécialiste de l’électrique, Xpeng Motors a annoncé qu’un deuxième lot de son SUV électrique XPeng G3 avait quitté Canton pour prendre la direction de la Norvège.

À l’instar d’Aiways et de BYD, Xpeng s’intéresse de près au marché automobile européen. Après une première livraison réalisée en fin 2020, la startup chinoise vient d’annoncer avoir envoyé un nouveau lot de véhicules vers la Norvège. Comme la première fois, c’est le SUV électrique G3 qui a pris la mer depuis Canton pour rejoindre le continent européen. À ce stade, le nombre d’exemplaires en transit n’a pas été précisé.

Animé par un bloc électrique de près de 200 chevaux, le SUV électrique chinois embarque une batterie CATL de 66 kWh et autorise 450 km d’autonomie en cycle WLTP. Long de 4,45 m, le Xpeng G3 se place dans le segment du Lexus UX300e (4,49 m) tout en se rapprochant de la Volkswagen ID.4 (4,58 m) et du très attendu Skoda Enyaq (4,64 m).



Des ventes record en janvier

Avec 6 015 unités écoulées en janvier, Xpeng débute l’année en fanfare.

Concurrente de la Tesla Model S, la grande berline électrique P7 représente la majeure partie des livraisons du constructeur. Elle totalise 3 710 livraisons en janvier contre 2 305 pour le G3.