Tesla Model 3 Performance blanche

Afin de respecter les normes environnementales en Chine, une des coentreprises de Volkswagen va racheter des crédits verts à Tesla.

En Chine, un quota de voitures électriques et hybrides rechargeables est obligatoire depuis plusieurs années. Chaque constructeur doit respecter 14 % de ses ventes totales en 2021, sous peine de recevoir une pénalité financière.

Mais comme en Union européenne, les constructeurs peuvent y déroger. Chez nous, cela passe par une union, exemple FCA achetant le droit de s’allier avec Tesla. En Chine, le système fonctionne avec des crédits, négatifs ou positifs (verts si vous voulez). Le calcul est aussi différent puisqu’il repose sur la consommation de carburant et non le CO2 comme en Europe.

Dans le cas présent, FAW-Volkswagen, l’une des deux coentreprises du pays avec SAIC-VW, a trop de crédits négatifs. Comme cela est permis, FAW-VW va donc racheter des crédits positifs à Tesla, révèle Reuters.



Nous ignorons le montant de la transaction et le nombre de crédits. L’agence précise cependant que FAW-VW offrirait 390 euros (3 000 yuans) pour chaque crédit positif. C’est une excellente nouvelle pour Tesla, dont les bénéfices sont largement dus aux crédits européens (1,58 milliard de dollars en 2020).

Une solution provisoire pour Volkswagen

Cette manœuvre financière est nécessaire, mais ne devrait pas durer pour Volkswagen. Le constructeur prévoit le lancement de nombreux véhicules électriques cette année en Chine. Outre l’ID.4, l’ID.3 devrait rejoindre la gamme, tout comme le grand SUV ID.6 et le SUV-Coupé ID.5.

Volkswagen ID.6 Fuite

Présenté le 17 avril, l’ID.6 fait partie des 5 Volkswagen électriques arrivant d’ici fin 2021 en Chine