Marquant une nouvelle phase de l’offensive électrique du groupe allemand, le Volkswagen ID.4 vient d’entrer en production au sein de l’usine allemande de Zwickau où il est assemblé aux côtés de la compacte ID.3.

Issu du concept ID.Crozz, révélé en avril 2017 à Shanghai, l’ID.4 se classe dans la très populaire catégorie des SUV. Il vise une carrière beaucoup plus internationale que l’ID.3. En plus de Zwickau, le SUV électrique sera assemblé à l’usine chinoise d’Anting et à Chattanooga, dans l’Etat américain du Tennessee, où sa production débutera en 2022.

Reprenant les bases de la plateforme MEB, le Volkswagen ID.4 pourra parcourir jusqu’à 500 km d’autonomie en cycle WLTP. A l’instar du Skoda Enyaq, il sera décliné en plusieurs configurations moteur. D’abord lancé en version propulsion, il sera proposé en transmission intégrale à une « date ultérieure ». Côté batterie, on s’attend logiquement à retrouver les trois packs déjà proposés sur l’ID.3 : 45, 58 ou 77 kWh. Des informations que le constructeur devrait officiellement confirmer à la fin du mois de septembre, date à laquelle il révélera la version définitive du modèle.