Zoom avant de la Volkswagen ID3

Greenpeace met en garde Volkswagen après avoir enquêté auprès de concessionnaires qui conseillent l’achat d’une voiture thermique plutôt qu’électrique, par manque de connaissances et de moyens.

Volkswagen fait partie des constructeurs ne pouvant respecter son quota d’émissions CO2 en 2020. Et au-delà de la question environnementale, une pénalité financière pèse sur le groupe. Les objectifs de vente sont donc énormes, avec 70 milliards d’euros d’investissement pour les véhicules électriques. Pourtant, Greenpeace a relaté des dissonances entre la volonté du dirigeant Herbert Diess et ce qui se passe en concession.

L’ONG a envoyé une cinquantaine de volontaires afin de savoir si VW poussait les acheteurs vers l’électrique ou non. Pour cela, les situations étaient explicitement proches du profil idéal attendu pour un conducteur de VE. Par exemple, un couple roulant en Golf VII avec prise disponible, trajets de 200 km et budget de 35 000 €. Mais contre toute attente, celui-ci s’est vu dirigé vers une nouvelle Golf diesel, et non vers sa cousine électrique l’ID.3, pourtant son équivalente électrique.

Pour rappel, les deux modèles font la même taille, mais avec une puissance à l’avantage de l’ID.3 (204 vs 150 ch). Et l’expérience fut la même pour plus de la moitié des intervenants : 27 se seraient vu orienter vers une voiture thermique, contre seulement 8 en faveur de la Volkswagen ID.3.

Des vendeurs peu informés

Greenpeace pointe un autre fait inquiétant, la méconnaissance des produits. « La moitié des vendeurs ont pu dire avec certitude si l’ID.3 pouvait couvrir une distance de 100 km après 12 h de charge sur prise domestique », relate l’ONG. Avec notre simulateur de recharge, on voit que le modèle à petite batterie « Pure » de 45 kWh nécessite 10 h pour passer de 10 à 90 % soit 300 km d’autonomie environ. La batterie 58 kWh retrouve autour de 320 km en 12 h. Autre ignorance de 90 % des commerciaux, celle du nombre de bornes publiques (20 000 en Allemagne).

Une commission qui pousse à vendre thermique

En plus d’une formation trop courte, les concessionnaires seraient incités, involontairement, à vendre davantage thermique qu’électrique. La raison est que la commission sur une voiture serait de 14 % en moyenne, contre 6 % sur l’ID.3, moins de la moitié. Les ventes de novembre 2020 en Allemagne le montrent, avec « 7 349 unités, dont 3 000 ventes techniques au sein de Volkswagen ».

« Les concessionnaires ont besoin de conditions de vente identiques, voire meilleures, pour les modèles électriques » clame Greenpeace, « ce n’est qu’alors que la transition commencera et que l’empreinte carbone de VW diminuera rapidement ». On peut néanmoins saluer les bons résultats de la série de lancement « First ». En effet, elle a décroché le trône des véhicules électriques en Europe en octobre.