Avec une grille tarifaire débutant à 33.950 euros, desquels il convient de déduire le bonus gouvernemental de 6.000 euros, Volkswagen annonce une baisse de plus de 8.500 euros sur sa compacte électrique.

C’est plus exactement 8.540 euros de moins à l’achat d’une Volkswagen e-Golf, sans baisse de niveau sur l’équipement. L’engin sera toujours doté de projecteurs full leds à liseré bleu, du démarrage sans clé, du système de freinage autonome évitant les collisions, du dispositif de détection des piétons, de l’application connectée Car-Net, de la navigation spécifique aux véhicules électriques associée à la couche d’Infotainment baptisée « Discover Pro », etc.

La e-Golf est également disponible à la location longue durée. Pour un engagement sur 37 mois, avec un crédit kilométrique annuel de 10.000 km et un premier loyer de 4.710 euros, les mensualités suivantes s’élèveront à 370 euros. Ce scénario tient compte du bonus gouvernemental.

Pour rappel, la e-Golf dispose d’une autonomie WLTP de 231 kilomètres. Elle est obtenue d’une batterie lithium-ion d’une capacité énergétique nominale de 35,8 kWh, qui alimente un moteur électrique de 100 kW de puissance. Garanti 8 ans ou 160.000 km, le pack peut être rechargé à 80% en 45 minutes via son connecteur Combo CCS.

Le prix a semble-t-il été un frein jusqu’à présent au développement des ventes de cette voiture électrique de plus en plus concurrencée par des modèles disposant de meilleures autonomies. Au sein de la marque, l’ID.3, dont le prix pour la version de base serait inférieur à 30.000 euros, devrait progressivement pousser vers la sortie cette compacte électrique figurant au catalogue de la Golf de 7e génération. La huitième sera prochainement révélée en première mondiale.