Peu diffusée en France, la cousine originale de la Passat se dédouble en carrosserie Shooting Break, s'équipant au passage d’une motorisation hybride rechargeable Arteon eHybrid.

Pour sa mi-carrière, la grande allemande a droit au traditionnel restylage. Comme à l’accoutumé, les mises à jour chez Volkswagen son subtiles. Au programme : un nouveau bouclier avant intégrant des lames latérales, un logo Volkswagen affiné et de nouveaux feux arrière. La véritable actualité est celle d’une seconde variante break. L’Arteon Shooting Brake, qui n’est pas un vrai break de chasse, conserve 5 portes. Son coffre est à peine plus vaste, avec 565 litres (vs 563 en berline) et 1.632 litres en configuration 2 places (vs 1.557).

L’intérieur évolue plus sensiblement, avec un volant inédit, une planche de bord aux aérateurs et commandes de climatisation plus discrets, ainsi que des compteurs numériques revus. La partie multimédia ne bouge pas, mais gagne en connectivité en devant compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. L’assistance à la conduite est également optimisé (régulateur + maintien de voie), opérant désormais jusqu’à 210 km/h.

Sous le capot de l’Arteon, une nouvelle motorisation eHybrid électrisera la gamme. L’hybride rechargeable reste cependant à détailler. Le système devrait reprendre celui de la Passat GTE, et de la Skoda Superb iV. Il combinerait ainsi un 4 cylindres 2 litres essence avec un bloc électrique, soit 218 chevaux au cumul. La batterie de 13 kWh devrait permettre plus de 50 kilomètres d’autonomie en électrique, la consommation tombant autour de 2 l/100 km en cycle théorique WLTP.

A ce stade, la date de lancement et les tarifs de cette Volkswagen Arteon eHybrid n’ont pas été communiqués.